browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Avoir confiance en son cheval

Posted by on 16 novembre 2014

 

Le contexte

Notre déménagement bat son plein, la course contre la montre débutée il y a maintenant plusieurs semaines devrait toucher à sa fin demain, hors tout n’est pas prêt pour l’accueil de notre grande famille animale (un peu plus d’une centaine de sujets…), et encore moins pour nous dans la maison.

 

Les évènements se sont acharnés contre nous depuis le sinistre de notre tribu à plumes le 10 octobre dernier, engendrant beaucoup de soins, de temps à leur consacrer, beaucoup de malades et de morts… Notre moral déjà bien affecté, s’est écroulé lors de la prise de possession de notre ferme en découvrant l’état caché des murs et plafonds. Impossible d’y faire quoi que ce soit comme aménagement et y vivre rapidement comme initialement prévu.

Il nous a fallu trouver une entreprise capable d’agir vite pour faire une rénovation partielle de l’habitat dans les temps impartis.

 

Compliqué donc, d’avoir des animaux de part et d’autre, pour y veiller comme il se doit. Les poulets sinistrés nécessitant des soins appropriés quotidiens, ainsi qu’un nouveau traitement sur 30 jours assez contraignant à mettre en place et à administrer, cela nous complique encore la tâche déjà ardue du transfert animal.

 

C’est donc dans un contexte un peu tendu que nous sommes actuellement, pour essayer en deux journées, de finir les enclos et poulaillers, finir une seconde pièce habitable, et transporter nos meubles et notre petite famille à poils et à plumes…

 

chevaux en camion

Chevaux en vadrouille !!

Transport des équidés

 

Les 4 poneys ont été les premiers à investir les lieux hier, en même temps que les familles de poulets non sinistrés. Le voyage s’est normalement déroulé, agrémenté du chant des coqs, malgré la pluie et l’humidité ambiante.

 

Aujourd’hui est le tour de mon vieux poney avec la pouliche de 18 mois, Dikwa. Twist est déjà installé dans le camion, se frottant la tête avec délicatesse sur nos meubles blancs !! La pouliche n’a pour ainsi dire jamais voyagé, et n’est pas non plus attachée, faute d’avoir pris le temps de m’occuper réellement de son éducation

D’un coup cela me traverse l’esprit que l’on va peut être galérer encore, mais pour l’embarquement ou le voyage…

 

Olivo et Byhalia nous rejoindrons ultérieurement la semaine prochaine, faute de pouvoir faire mieux dans le temps imparti. Ils ne sont pas malheureux avec la parcelle pour eux tous seuls, et du foin qu’on leur mettra pour les occuper.

 

Rejeter le doute et avoir confiance !

Alors que je caresse Twist pour le garder sur un côté, le doute m’envahit quant à la réaction de Dikwa, face au camion, au transport, au matériel chargé à l’avant, etc.

Je réalise soudainement que la pouliche du haut de 18 mois et de ses presque 500kg, n’est que partiellement éduquée, et n’est même pas attachée !

 

Aller ! Laissons les doutes au placard, et faisons confiance à nos chevaux !

La pouliche nous suit dans le camion sans se poser une seule question. Je reste à la tête des deux loulous le temps que pont et portes se referment. Une légère inquiétude se fait ressentir à la fermeture du pont, mais c’est tout.

Twist sait voyager parfaitement et s’adapter, je le laisse libre de s’installer comme il veut dans le camion. N’ayant pas tellement d’autres solutions que de rester tenir bêtement la longe de la pouliche, j’opte pour la même solution. Avec un peu de chance elle va copier le comportement de son vieux camarade, et tout se passera bien.

 

Je les laisse donc libres tous les deux dans le camion et je surveille durant le trajet, restant prête à intervenir en cas de problème. Dikwa semble préférer voyager la tête basse, ce qui m’inquiète un peu au départ. Mais son centre de gravité est ainsi rabaissé et elle accuse moins les virages de la route. Au final c’est sans doute elle qui à raison !!

 

chevaux dans un camion

Chacun trouve sa place comme bon lui semble !

Peu à peu elle pousse Twist (qui lui, aurait pourtant bien aimé regarder défiler le paysage par les vitres) pour se mettre en diagonale, et fini même par se tourner complètement vers l’arrière.

Elle aura trouvé toute seule la meilleure façon pour elle de voyager : dos à la route et tête basse ; et tout cela sans bagarre ni difficultés puisqu’elle était libre de son choix à l’intérieur de l’espace ‘cheval’ du camion !!

Twist à retrouvé sa place près de la vitre, il me regarde et admire le paysage verdoyant qui nous mène vers notre nouvelle maison !

Lâcher prise

Ce matin j’ai lâché prise, et j’ai fait confiance à mes chevaux. Ils ont trouvé eux même ce qu’il y avait de mieux pour eux, sans que je n’intervienne.

Nous humains, voulons toujours trop ‘tout gérer’ alors que c’est à la fois IMPOSSIBLE et INUTILE.

Faire confiance aux autres ou aux animaux c’est avoir suffisamment confiance en soi et en eux pour lâcher prise sur les évènements. 🙂

Cet article participe à l’évènement mensuel À la croisée des Blogs, organisé cette fois ci par Enzo du blog Ex-timide.com, et dont voici l’article de lancement.

logo-croisee-des-blogs100

5 Responses to Avoir confiance en son cheval

  1. Mello

    Fighting pour le déménagement !
    J’adore le passage du camion =) C’est vrai que les humain veulent trop contrôler … Le feeling et souvent la solution =)

  2. Amaya

    J’ai moi aussi un peu de mal avec le lâcher-prise, et ce sont mes animaux qui me montre que je n’ai pas a toujours tout gérer.

    Belle preuve de confiance de la part de la pouliche !

  3. Gruyer

    « Lâcher-prise »…. Ce terme ne fait toujours pas parti de ma vie et j’ignore si j’en serai capable 1 jour ?

    Ma vie est synonyme de stress d’ailleurs les rares fois où j’ai eu cette sensation que vous appelez « épanouissement », m’ont ramené aux doutes et aux stress les plus totales : culpabilité d’être heureuse, remise en question sur moi-même etc…

    Je ne peux pas être autrement que sur le « qui-vive », le calme m’ennuie car j’ai l’impression (et c’est sans doute vrai !) d’être inutile et d’être en échec total !!!

    J’ai besoin de mot lot de stress et d’adrénaline quotidien pour me sentir « bien » (enfin du moins autant que possible ! Mais j’admire les persones capables de lâcher prise et de se décontracter… Ca doit être apaisant ?

    Un jour peut-être qu’en vieillissant et en mûrissant, moi aussi je connaîtrais cette sensation

  4. Enzo Duval

    Bonjour Gaëlle,

    Merci à toi pour ta contribution !

    Je valide une nouvelle fois que la confiance en soi s’applique à tous les domaines, même au transport de chevaux en camionnette !
    Je pense que ça sert à rien de vouloir contrôler les choses sur lesquelles on a aucune influence, et comme tu le dis, la meilleure chose à faire est de lâcher prise. C’est une bonne clé de la confiance en soi !

    Sur ce, je vous souhaite un bon déménagement, à vous et à vos animaux ! 🙂

    Bien amicalement,

    Enzo

  5. Picot

    Des articles toujours très interessants, merci de ce partage. Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *