browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Championnat de France d’équifeel, le jour J

Posted by on 27 juillet 2014

Les jours précédents

La chaleur (synonyme de poussière) accable le parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron (41) mercredi et jeudi, pour succéder rapidement aux incontournables orages d’été (synonyme d’inondation des parcelles et des boxes) qui rafraichissent à la fois l’atmosphère et l’ambiance !

 

Heureusement Roméo est logé dans un box en dur, avec exposition au soleil dans la matinée, ce qui rend ce dernier assez confortable. Natalia le sort aussi souvent que possible, pour limiter le temps d’enfermement et d’ennui.

 

natalia et son poney, les pieds dans l'eau

Natalia et Roméo lors d’un moment de détente.

Ces promenades communes leur permettent également de se retrouver ensemble, de partager du temps et des moments sympa, tout en se centrant sur leur relation, et sur le bien être que cela apporte.

 

Natalia est stressée du voyage, de l’installation, de l’imminence des épreuves, et ces temps de détente à 2 sont source d’apaisement pour le couple.

 

Le briefing du J-1

La veille au soir (vendredi) du début des festivités d’équifeel, à lieu le briefing pour informer concurrents et chefs d’équipe des dernières nouveautés qui seront testées le lendemain sur les engagés du championnat. Comme chaque année, ces modifications de dernières minutes n’apportent absolument rien d’essentiel à la discipline, mais font considérablement monter colère et stress chez les participants et leurs coaches.

Une fois n’est pas coutume et le briefing de 2014 ne déroge pas à la règle !

Imposer la veille de l’épreuve aux piétons d’avoir comme tenue des bottes ou des mini-chaps relève franchement du grand n’importe quoi, puisqu’ils ne chevauchent pas leur partenaire équin… À mon sens, il semble que la tenue la mieux adaptée reste celle dans laquelle on se sent à l’aise, tout en restant évidemment correcte et adaptée à la discipline. Il va de soi que les débardeurs laissant apparaître le dernier percing à la mode au niveau du nombril, les shorts ou mini-jupes, ainsi que les tongs, sandalettes ou espadrilles semblent inadaptés ou inadéquats, voire les 2 à la fois.

Toujours est-il que cela fait marcher l’économie et le commerce de proximité (comprendre les stands des selliers présents sur le site).

 

Sans compter les ultimes adaptations des règles du jeu… Puisque pour les 2 manches de ce championnat, seront appliquées les notations du règlement 2015, normalement applicable au 01/09/2014. C’est bien connu les compétiteurs d’équifeel sont fortunés et prévoyants, puisqu’ils viennent tous à ce grand rassemblement annuel, munis de leur meilleure connexion internet, pour accéder rapidement au dernier règlement en vigueur, consultable en ligne… Complètement délirant et aberrant !

Passionnant la veille au soir, de se farcir les nouvelles règles à apprendre pour le lendemain… Passionnant et particulièrement pédagogique. Le non sens fédéral dans toute sa grandeur…

 

Puisque je parle de pédagogie (non, ce n’est pas un gros mot… quoi que ?), les reconnaissances des épreuves sont supprimées, dans le soucis de gagner du temps… Si si si ! Depuis le temps que la fédération se plaint qu’il y a de moins en moins de participants sur cette discipline, lorsqu’il y en a un nombre respectable, celle-ci est complètement dépassée par la gestion de quelques 90 concurrents !

Oui il y a de quoi sourire (ou pleurer, selon le degré de sensibilité et d’humour propre à chacun).

 

Le mot du coach

Difficile d’entendre tout cela en étant à distance, impuissante à défendre les intérêts de mon élève…

Mais d’un autre côté, ne pas être sur place évitait sans doute d’être une fois de plus considérée comme l’éternelle mécontente et râleuse de service… Parce qu’il faut savoir (là c’est le vécu et l’expérience qui parlent) qui lorsque l’on demande simplement que le règlement en vigueur soit appliqué pour tous, on est vite traité de trouble fête ! Quelle idée franchement !! 🙂

 

Quel soulagement ce matin (samedi) d’apprendre qu’une réclamation posée dans ce sens hier soir, avait été acceptée par les instances fédérales, et qu’il n’y aurait alors aucun aménagement du règlement pour ce championnat.

Juste dommage pour ceux qui s’était empressé d’aller acquérir bottes ou mini-chaps la veille au soir ! (comme dit plus haut, cela fait marcher le commerce local)

 

Lorsque j’ai eu Natalia au téléphone hier soir, suite à ce fameux briefing, il a fallu gérer ce lot d’émotions, mélange de stress, de colère, de rancœur et d’incompréhension. Prendre le temps de la faire parler pour extérioriser au maximum tout son ressentiment à l’égard des organisateurs, puis lui imposer un travail spécifique à faire le soir, pour lui permettre de tourner la page.

 

Se recentrer sur l’épreuve à venir était à mon sens plus important que ressasser les incohérences du jury organisateur. Réfléchir et s’adapter sans générer de stress supplémentaire.

 

Ce matin après avoir pris connaissance des 5 tests programmés pour la première manche, et reconnu la piste à distance, nous avons longuement échangé au téléphone.

Difficile de gérer correctement le stress d’une personne à distance, lorsqu’elle ne dévoile pas toutes ses émotions !

 

Nous avons principalement fait un travail de visualisation positive sur les tests et la compétition en générale, avec des exercices précis à faire au calme en s’isolant. Mais je l’ai appris après l’épreuve, le stress est monté durant cette répétition et il s’est inévitablement reproduit au moment de passer à l’acte, déclenchant aussitôt un comportement agressif du poney en guise de réponse.

 

La première manche du championnat

Les 5 tests proposés pour départager les compétiteurs sont :

  • Le slalom
  • Le saut à la longe
  • Les embûches (avec 4 exercices)
  • L’essuie-glace
  • La bâche

 

saut à la longe avec le poney

Travail en amont sur le test du saut à la longe qui angoisse toujours Natalia

Le saut à la longe est la bête noire de Natalia, qui craint encore de ne pas réussir ce test, malgré tout le travail réalisé depuis des mois. Pour ne pas accroitre la pression qu’elle a déjà sur les épaules, je la laisse choisir le contrat à 15 points pour cet exercice. Il est vrai que j’aurai été sur place à ces côtés, il en aurait certainement été autrement… toute chose à ses limites qu’il faut savoir les accepter.

Les 4 autres contrats sont choisis à 20 points.

Difficile d’être à distance, de savoir qu’on serait utile sur place, et ne pas y être… C’est une drôle d’expérience que je vis à travers ce défi inédit ! Condamnée à attendre que La Miss fasse son parcours, et veuille bien me rappeler pour me dire ce qu’il s’est passé sur la piste…………. Longue attente, trop longue attente !! 😉

Le compte rendu d’épreuve

Enfin ! Natalia me rappelle pour m’expliquer en détail depuis la détente jusqu’à la fin des tests. Tout avait bien commencé jusqu’à l’entrée en piste, où le stress a monté, comme lors de la visualisation précédente. Le poney a aussitôt changé d’attitude montrant son mécontentement de voir sa partenaire aussi différente (et il a raison notre petit Roméo !!).

Malgré tous ses efforts pour gérer ses émotions et revenir à un niveau de pression et de tension plus bas, Natalia reconnaît que c’était difficile mais que les progrès sont tout de même visibles et perceptibles. C’est déjà une grande victoire comparé à l’an passé !

Lorsqu’elle doit gérer les facéties du poney sur chaque test, cela rajoute un stress supplémentaire, et surtout une charge de travail inutile, à gérer en plus de tout le reste.

Concernant l’épreuve en elle même, 4 tests sur 5 sont réussis, et c’est à l’essuie glace que la connexion avec Roméo a été perdue temporairement. D’elle même Natalia à choisi d’interrompre l’exercice plutôt que de faire inutilement monter la pression chez son compagnon. Le plus important était effectivement de continuer l’épreuve comme si de rien n’était sur le test précédent, pour reprendre confiance et assurance mutuelle.

À l’issue de sa prestation, le couple doit engranger environ 75 points, plus ou moins les bonus et pénalités qui viennent s’ajouter ou se retrancher des contrats choisis. Ce n’est pas mauvais, mais c’est loin d’être extraordinaire lorsque l’on connait les capacités de La Miss et de son poney.

Plus qu’à attendre (attendre encore !!) la fin de cette première manche pour connaître le classement provisoire, puis les points attribués à chaque participant. Le coaching de demain en dépendra en bonne partie…

Le classement provisoire :

Comme tout ce qui est provisoire, le classement est sous réserve de vérification des points obtenus, des réclamations éventuelles, etc.

En fin d’après midi, je reçois un petit sms pour me dire que Natalia et Roméo sont 5ème !

C’est plutôt une bonne nouvelle, bien que je ne sois pas du genre à me réjouir facilement, n’ayant pas accès au décompte des points, il m’est difficile de me forger une opinion réaliste sur ce classement, n’ayant pas vu les concurrents à l’œuvre.

Nous aviserons donc ultérieurement, lorsque j’aurai eu accès à ces informations, et discuté de nouveau avec La Miss ! Toujours est-il que cette première étape est franchie, et qu’elle devrait remettre le couple en confiance pour la seconde manche qui se dispute dès demain.

Je suis personnellement assez confiante pour la suite de cette aventure !

🙂

3 Responses to Championnat de France d’équifeel, le jour J

  1. Naja d'Ekitado

    Merci pour ce compte-rendu. C’est intéressant ces petits détails qui démontrent comment tu privilégies le bien-être du cheval et la relation du couple.
    Cela confirme également mes craintes vis-à-vis de Lamotte… Je ne suis pas sûre d’adhérer à ce genre de lieu. Tu as lu le dossier de l’Eperon à ce sujet ? J’ai eu une révélation en découvrant que le club le plus proche de chez moi quand j’étais gamine appartenait à celui qui a créé Lamotte par la suite : pour moi, ce club, c’était un véritable repoussoir. Et à l’époque, pour moi, ce n’était que la sensation de malaise et de mal-être qu’une gamine peut avoir, je n’avais aucune connaissance pour juger ce qui était bien ou pas pour les chevaux et pour les enfants.

    • cheval-facile

      Bonjour Naja,
      Lamotte n’est ni plus ni moins qu’une grosse usine à fric, il ne faut pas se leurrer….
      J’accompagne des compétiteurs là bas dans diverses disciplines depuis de nombreuses années, et disons que je sais un peu comment tout cela fonctionne… 🙁

      Si je ne participe plus moi même, c’est pour ne pas cautionner le système et certaines déviances et abus… mais ceci est un autre sujet relevant maintenant du passé 😉

      Mon plaisir est de coacher mes élèves et de les mener au podium. La préparation mentale et la gestion du stress sont propres à chaque couple et cela est particulièrement enrichissant de trouveur chez chacun les points forts à travailler, au lieu de s’agacer sur les points faibles.
      Créer une harmonie dans le trio élève/équidé/coach n’est pas toujours évidente et c’est un nouveau challenge à chaque instant ! 🙂
      Mais tellement passionnant !

      Non désolée, je ne lis pas ou peu la presse (spécialisée comme générale) car je fais depuis très longtemps ce que l’on appelle une diète médiatique. Je préfère m’intéresser au vivant et au réel m’entourant, c’est bien plus productif et constructif 😉

      Si tu as eu un ressenti négatif étant enfant, c’est que cela était réel, et ton instinct t’a préservé de cet endroit, c’est le principal.
      Enfant, nous ne sommes pas encore guidés par ce qui est « bien » ou « mal » (dicté par notre civilisation occidentale moderne) et nous laissons libre court à notre intuition.

  2. Naja d'Ekitado

    oui, c’est à dire qu’en me rappelant mon ressenti d’enfant, je me rend compte que je peux expliquer aujourd’hui ce qui ne m’avait pas plu à l’époque… et qui ne me plait pas davantage. Je suis convaincue qu’on peut gagner plein de sous d’une façon un peu plus… éthique. C’est ton cas, apparemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *