browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Conduire à l’intention par la suggestion

Posted by on 8 octobre 2013

Séance 2 du défi fou

Travail au sol

 

Pour cette deuxième séance, je vérifie simplement que les bases posées précédemment sont bien en place ; à savoir les bases du mener en main :

–       Byhalia répond-elle promptement à mes demandes ? (non pas tant que ça)

–       Se porte-t-elle en avant avec légèreté ? (pas vraiment non plus)

–       Est-elle suffisamment réceptive ? (pas assez à mon goût)

 

Avant d’aller plus avant dans un quelconque apprentissage supplémentaire, je vais déjà me concentrer sur la révision de la conduite en main, et l’améliorer :

–       Je veux une réponse à ma suggestion gestuelle (main qui se lève en direction de l’objectif) et à l’énergie que j’y porte.

–       Je souhaite un cheval actif et éveillé, voire intéressé !

–       J’ai envie de passer un bon moment en sa compagnie

 

Lorsque Byhalia tarde à réagir, je n’attends pas pour me servir de mon stick, qui n’est ni plus ni moins que le prolongement de ma main et de mes intentions (comme un grand doigt magique, pouvant atteindre mon cheval !), et je n’hésite pas à la toucher sur la cuisse ou le flanc lorsque cela est utile à sa compréhension.

Avant tout chose j’ai pris soin d’aller me placer le long de la barrière du pré, afin de rendre mes actions plus faciles, tout en les amplifiant.

En moins d’une minute, la communication entre nous deux est clairement établie, et la pouliche regarde ce que je fais avec ma main, presque prête à anticiper.

 

Afin de ne pas me faire emmener par trop d’énergie soudaine et de bonne volonté dans l’action, je vais lui enseigner ‘la bonne place’ à conserver pour cet exercice. Je ne suis plus très mobile, à elle donc, de faire attention à moi !

 

La bonne place c’est toujours la même lors du travail en main, en conduite : le cheval est sur mon côté, dans le même sens de marche que moi, à peu près à mi encolure.

Lorsqu’elle traine à se placer, j’utilise mon stick vers l’arrière, en créant de l’inconfort, pour l’inciter à venir à sa place.

A l’inverse, si elle me dépasse de trop, j’actionne cette fois le stick devant moi, quitte, même à lui fermer le passage, pour qu’elle recule un peu, et regagne sa place

Je n’oublie jamais de me relaxer lorsqu’elle est à sa place, et de lui procurer du confort, voire du réconfort !!

 

Une fois cette étape de l’arrêt mise en place, je peux en vérifier les acquis en alternant marche-arrêt-marche-arrêt qui est l’exercice parfait pour contrôler les bases et la réceptivité de l’animal.

Inutile d’envisager autre chose le temps que cela n’est pas parfait ou presque !!

Ce sera du temps de perdu …

 

La pouliche se comporte très bien, alors je m’amuse à voir si elle peut répondre encore plus finement et démarrer à l’intention, au moment où ma main suggère la direction.

Ça marche !! Qu’est-ce que c’est agréable !!

 

Byhalia et son copain Olivo

Byhalia et son copain Olivo

Fortes de cette première victoire en communication, nous allons tenter aujourd’hui d’assimiler le départ au trot en main. Les indications sont exactement les mêmes que pour le pas, et vous pouvez les relire dans l’article « 10 points essentiels pour conduire son cheval».

 

Toujours dans un souci de facilité et de confort d’apprentissage, je reste pour l’instant, le long du champ, contre la clôture. Répéter les choses au même endroit facilite également l’assimilation pour le cheval.

 

Pour démarrer au trot, je serais obligée les premières fois, d’aller toucher du bout du stick pour enclencher la mise en avant de Byhalia. Et là, vu l’énergie et la force qu’elle peut dégager en un rien de temps, je suis bien heureuse d’avoir anticipé en lui apprenant à respecter sa place à mes côtés !!

Il faut parfois, cependant, recadrer un peu fort au départ, afin de bien définir les limites de mes capacités physiques en particulier, et la zone d’évolution acceptée. À partir du moment où cela est défini, j’ai une pouliche très à l’écoute, qui tente de deviner ce que je vais lui demander, et ça, et bien c’est le bonheur tout simplement !!

 

Je profite de cet instant magique pour refaire quelques demandes et avoir l’immense joie d’obtenir des départs au trot à la seule intention !!

Whaou… c’est magique !! J’adore lorsque l’on acquiert ce degré de complicité, qui rend tout si facile ensuite !!

 

Je sais qu’à cet instant précis, nous avons tous envie, humains que nous sommes, d’aller plus loin, de demander encore, pour satisfaire notre égo. Mais pourquoi ne pas simplement profiter de la satisfaction du moment présent, et de célébrer notre réussite avec notre compagnon équin ?

Je termine donc ma séance d’aujourd’hui par de longues minutes, de papouilles et de gratouilles à la plus grande joie de Byhalia !!

 

 

 

 

8 Responses to Conduire à l’intention par la suggestion

  1. isabulle :-)

    Coucou Gaelle. bravo!!! c est clair agréable à lire joyeux!!! Quand je te lis je ressens ce que tu dis comme j y étais! Une sorte de préparation mentale quoi…. Trop bien!!! j attends la suite avec impatience! Debiz

    • cheval-facile

      Merci à toi Isabelle pour tes encouragements.
      Ce que j’écris, je le fais pour vous tous lecteurs !! (car moi, je les connais déjà mes histoires !!)

  2. Mathilde

    C’est très bien expliqué, et clair! C’est vraiment agréable à lire, de plus ce que vous faites m’intéresse beaucoup car j’ai une pouliche!

    • cheval-facile

      bonjour Mathilde,
      Je suis contente que cela puisse t’aider avec ta pouliche. Quel âge a-t-elle ? Où en es-tu de son travail ?
      J’essaie d’écrire les articles de manière à ce qu’ils soient abordable et compréhensible par tout le monde, mais il peut arriver que des compléments d’informations soient nécessaire, donc ne pas hésiter à demander.

      • Mathilde

        Elle a 2 ans et demi, j’essaie de lui faire le plus possible des balades en mains, mais c’est pas facile car quand elle a peur elle me bouscule. Elle est pré-débourrée.

        • cheval-facile

          Bonjour Mathilde,
          J’ignore ce que tu entends par le terme « pré-débourré » ? Parce que si c’était le cas, ta pouliche te devrait au minimum le respect et l’attention, et donc ne devrait JAMAIS te bousculer. Vu ce que tu indiques, il te faut reprendre les bases du travail à pied pour obtenir son attention, et son RESPECT très rapidement, avant de t’en aller au devant d’ennuis.
          Si tu souhaites que je traite un sujet en particulier, c’est peut être l’occasion ! N’hésite pas !!
          bon we
          G.

          • Mathilde

            J’entends par pré-débourée qu’elle sait tourner en longe aux trois allures, et qu’elle est désensibilisée à la selle et au filet. Il y a pas très longtemps j’ai voulu sortir en balade toute seule sans être accompagné par la jument qui partage son près, c’était vraiment une catastrophe, elle a rué et cabré, et je me suis pris un léger coup de sabot dans la tête… J’aimerai bien savoir qu’est-ce qu’il faut faire comme exercices pour résoudre cela et savoir ce que je dois prendre pour partir en balade (par exemple un licol éthologique est-il préférable à un simple licol qui n’a aucune action sur le cheval? etc…) Merci d’avance de votre aide

          • cheval-facile

            – tourner à la longe = « débiliser » le cheval ni plus ni moins. Cela ne sert pas à grand chose en soit qu’il fasse des ronds au bout d’une longe….
            – Le fait qu’elle accepte selle et filet, et qu’elle tourne en longe ne fait pas d’elle un cheval respectueux…ni vraiment pré-débourré ! Et on en voit les conséquences aujourd’hui…

            Comme je te l’ai déjà conseillé précédemment, il faut revoir les notions de RESPECT, car on en est très très loin, et tu te rends compte que c’est DANGEREUX pour toi, comme pour elle. Lire cet article et les suivants :

            Je ne comprends pas non plus, que tu sois toujours avec un licol plat d’écurie, si ta jument fait comme bon lui semble…
            1- pour commencer je n’irais pas dehors avec elle, temps que RESPECT & CONFIANCE ne sont pas acquis
            2- je travaille avec un licol en corde (ça évite que Cheval s’appuie et tracte comme il le souhaite)
            3- je me mettrais sérieusement au boulot, avant que quelque chose de grave n’arrive. Et je t’invite à te faire encadrer par un professionnel, pour limiter la casse, et t’aider à comprendre ton cheval.
            Au besoin je fais du coaching vidéo, si tu ne trouves personne en présentiel près de chez toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *