browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Qu’est-ce que l’équitation ??

Posted by on 4 octobre 2014

ÉQUITATIONS…

Logo CavalcadeRéflexion fondamentale sur ce vaste sujet, lancée dernièrement par Emilie du blog Cavali’Erre, dans le cadre de la 10ème édition du festival de La Cavalcade des Blogs.

Je pourrai vous narrer quelles équitations j’ai pratiquées jusque maintenant (ce que j’ai aimé ou non dans ces pratiques), et toutes celles que j’aimerai découvrir de par le monde… Mais vous m’en voudriez d’avoir de ce fait un pavé de plusieurs pages à lire !!

Alors je vais simplement et humblement tenter d’analyser le sujet d’un point de vue un peu différent…

Considérations…

Contrairement aux définitions trouvées dans la plupart des dictionnaires, l’équitation n’est pas uniquement « l’Art de monter à cheval« , définition visant à vénérer le Demi-Dieu qu’est le cavalier… Ceci dit en passant, si tous les cavaliers étaient des demi-dieux, les chevaux seraient peut être alors plus heureux ? (à méditer…)

L’équitation devrait plutôt être considérée comme « toute pratique utilisant un équidé » ; bien que le terme ‘utiliser’ ne me plaise guère, mais soit pourtant le reflet parfait de notre société et civilisation actuelle.

L’Homme (à prendre au sens large du mot) décide, utilise, et agit égoïstement, trop souvent sans réfléchir et bien souvent au détriment des autres : humains et animaux confondus. Plus particulièrement, l’Homme utilise l’équidé à diverses fins, sans se préoccuper outre mesure, des désirs et besoins réels liés à l’espèce animale.

On entend parler de relation inter-espèces, alors qu’à l’heure actuelle le cheval n’est qu’un objet, un « meuble » au sens juridique du terme. Objet que l’on place et déplace au gré de nos envies, qui change de ‘propriétaire’ au même titre qu’une voiture, un téléviseur usagé, ou un jeu vidéo démodé. Parce qu’il ne correspond plus aux attentes du demi-dieu cavalier, parce qu’il est trop vieux ou simplement un peu abimé par une utilisation abusive et peu respectueuse.

Bref aujourd’hui on change de cheval (ou poney) comme on change de chaussures, de lave-linge ou de chemise. La société de consommation pousse le vice à l’extrême au détriment de bien des choses (et bien des êtres vivants).

Bref…

Difficile de donner une définition juste par les temps qui courent, aux pratiques équestres qu’elles soient sportives, ludiques, familiales…. ou lucratives (oups !!! cela m’a échappé !!) 😉

J’aimerai dire qu’il existe (à mon sens) trois grandes ‘catégories’ d’équitations :

  • au sol
  • à cheval
  • en attelage

Que ces grandes ‘catégories’ sont toutes passionnantes et surtout complémentaires les unes des autres, tant pour l’humain que pour l’équin

Que dans chacune d’elle on peut de nos jours, accéder à de multiples disciplines, activités et pratiques différentes, où chacun devrait pouvoir trouver à s’épanouir en harmonie avec son cheval .

L’équitation est le seul sport individuel se pratiquant à 2 !!

Il est donc primordial pour une relation durable, sereine et satisfaisante, que le cheval/poney trouve lui aussi, dans la pratique équestre de son partenaire (humain), amusement, joie, distraction et satisfaction.

Tenir compte des envies de l’équin est un critère trop souvent oublié en équitation justement… (Pour ceux qui suivent, on en revient à l’Homme est égoïste !)

Pourtant : Là où l’on excelle, c’est en pratiquant ce que l’on aime…

Ce concept valable pour nous, peut sans problème être appliqué au cheval également ! En plus de ces capacités physiques, chaque animal à ses préférences pour pratiquer telle ou telle activité. Exploiter (dans le sens ‘utiliser à bon escient’ et non ‘user jusqu’à l’os’) ses préférences avant ses capacités, c’est comprendre les attentes de son partenaire, c’est être à son écoute au quotidien, et accepter de s’adapter au jour le jour.

autour du cheval

Autour du cheval, en toute complicité

Et vous ??

Réfléchissez un instant pour répondre à ces questions :

Pensez-vous qu’il sera nuisible à votre relation (celle avec votre équidé, bien entendu !), à ses performances physiques, à vos résultats au prochain concours, etc., si aujourd’hui vous ne sautez pas sur son dos pour un travail (programmé) plus ou moins intensif, mais que vous passiez simplement un moment avec lui/elle ?

Ce peut être un moment de jeux au sol, de partage, de câlins, de promenade en main pour grappiller des brins de verdure en chemin… En fonction des attentes (désirs) de votre partenaire équin.

Êtes-vous capable de l’observer, de l’écouter, de le comprendre pour définir quelle équitation il aimerait pratiquer aujourd’hui avec vous ??

Et par conséquent, de mettre le temps d’une journée, vos envies de côté.

Vous pouvez partager vos réflexions, réponses et avis, dans les commentaires en bas de page

Pourquoi cela ?

Parce que passer 20 minutes à côté de mon cheval allongé au soleil dans son pré, au lieu d’aller le faire travailler, c’est aussi de l’équitation… Une équitation basée sur le respect mutuel, le partage, la compréhension et la complicité.

Parce que passer 1h à se battre pour essayer de calmer un équidé sur ressorts (ne demandant qu’à exploser dans tous les sens) pour dérouler pour la 19ème fois (au moins) la reprise de dressage de dimanche prochain, ça n’a aucun sens ! Mieux vaut aller profiter des chemins pour faire une (ou plusieurs) galopade(s) en harmonie complète avec le désir bouillant de sa monture, et se faire plaisir à 2.

Parce que réorganiser son travail, son planning, en fonction de son partenaire (équin toujours…) n’est pas une faiblesse, mais au contraire une vraie force ; qualité que peu de personnes se disant cavalières et pratiquant l’équitation au sens où tout le monde veut bien l’entendre, possèdent…

Comme le souligne si bien Ray Hunt, le changement doit avoir lieu chez l’humain, et non chez l’équin.

Pour conclure

Je dirai simplement que je rêve que l’équitation respectueuse de l’animal se généralise, voire se démocratise…

Qu’elle se pratique dessus, derrière ou autour, l’équitation devrait se résumer ainsi :

Art de communiquer avec l’animal en vue d’obtenir sans aucune contrainte de sa part, qu’il mette sa force et sa bravoure à notre disposition.

 

Osez donner votre avis dans les commentaires,

et partager ou non ceux des autres ! 😉

3 Responses to Qu’est-ce que l’équitation ??

  1. LE BRIS

    Bonjour Gaëlle,

    Je partage à 100 % ta vision de l’équitation. Observer, caliner, échanger tout simplement un regard avec un cheval est pour moi de l’équitation. Tous les matins je me lève très tôt pour partager avec tous mes loulous quelques minutes de bonheur, ils le savent et m’attendent alors qu’ils sont en total liberté dans la prairie. Petite caresse, petit boujou, regard, et je leur parle aussi. C’est un moment magique qui booste avant de prendre la voiture pour partir travailler. Et le soir, de retour à la maison, ils m’attendent pour un nouveau moment de bonheur et d’échange. Que ce soit en été ou en hiver, que le soleil soit présent, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, ces minutes d’échanges sont toujours respectées. Cela fait aussi partie de l’équitation, un jour je reste à les observer, un autre à les caliner, un autre à les éduquer en douceur, un autre à les monter et à jouer. C’est passionné et délicieux.

  2. Cavali'Erre

    Ah ces gens qui revendent un poney parce qu’il est devenu trop grand pour leur enfant… Ben oui un enfant, ça grandit, pas un poney! Il est où l’amour et le respect du cheval là dedans?

    Dans l’ensemble, je suis d’accord avec ta réflexion. Seulement, elle est menée du point de vue d’une cavalière propriétaire. Et ça, tout le monde ne l’est pas et ne peut pas l’être. Alors, à ton avis, comment concilier les désirs des chevaux et les contraintes d’un centre équestre? Pas évident d’écouter les désirs de tous les chevaux quand ils sont 5 ou 10 en cours. (Même si je suis sure qu’il y a des améliorations possible et que tu en appliques!)

    Quand je monte à cheval une fois tous les quinze jours, je ne peux pas décider avec lui ce que nous allons faire. Et c’est triste de voir ces chevaux de club tellement blasés et inaccessibles. Par contre, j’ai constaté que si je prends le temps avant de monter pour me « mettre dans une bulle avec mon cheval », j’obtiens de meilleurs résultats pendant le cours… Il reste à apprendre à tous les cavaliers que l’équitation, ce n’est pas seulement l’heure passée sur le dos du cheval. Quand je vois les cavaliers qui s’en vont à peine les pieds posés à terre, j’ai du mal à comprendre.

    Tout ça pour dire que j’espère appliquer cette équitation quand j’aurai mon cheval, mais qu’aujourd’hui je ne peux pas tout appliquer. Je tente quand même à mon échelle de me mettre à l’écoute du cheval qui m’est confié pour chaque cours (ou rando…), et j’espère que cet état d’esprit va se développer.

  3. Chloé

    Longtemps cavalière du dimanche (celle décrite dans un de tes autres articles), j’ai fini par me rendre compte que cette équitation de consommation ne me convenait pas. J’aime beaucoup les animaux et la relation que l’on peut développer avec eux est souvent très enrichissante.
    C’est pour cela que j’ai décidé d’attendre d’avoir les moyens (autant financiers que temporels) de pouvoir construire une véritable relation avec un poney/cheval.
    J’espère a ce moment pouvoir pratiquer cette équitation dont tu parles!

    Ah et juste parce que j’y ai pensé sur le moment, il est possible également de pratiquer un sport avec son chien. Dans ce cas la, ca peut aussi etre considéré comme un sport individuel pratiqué a deux, non?

    Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *