browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jeux équestres mondiaux, les enjeux !

Posted by on 18 juin 2014

Alors je pourrai vous raconter l’histoire des jeux, les préparatifs en coulisses, les enjeux économiques importants pour la région organisatrice, les athlètes qui visent les sélections pour obtenir leur laisser-passer, les sélectionneurs qui observent ou se posent des questions, etc… Mais après plusieurs années à arpenter les différents terrains de compétition, tout cela ne me fait plus vraiment rêver

Je n’ai pas la prétention de dire que je connais tout, ou toutes les disciplines équestres de fonds en comble, mais disons que j’ai tout de même pas mal diversifié mes pratiques durant les 2 dernières décennies et que j’ai vu/entendu pas mal de choses

La bande annonce des JEM 2014 :

Je suis une fervente adepte de la compétition, pour le dépassement de soi, la maîtrise du corps autant que de l’esprit, la préparation dans l’effort, pour le partenariat créé avec l’animal, sans quoi rien n’est possible, la relation fusionnelle que devrait connaître chaque participant de ces Jeux Équestres Mondiaux… Mais que la plupart ignorent !

Utiliser le cheval à des fins de faire valoir devant des milliers de spectateurs ébahis, sans se soucier le moins du monde du bien être réel de l’animal, ne fait pas partie de mes priorités de vie, bien au contraire. Et encore, quand le fameux cheval n’est pas simplement considéré comme une machine ou un outil de réussite pour gagner, décrocher des sponsors et amasser gloire et argent…

Bien sûr tous les compétiteurs ne sont pas uniquement animés par l’appât du gain, et certains (si si, il en existe !) aiment vraiment leur partenaire équin et en prennent soin, du moins pensent sincèrement le faire. Combien de ces chevaux inscrits aux JEM de Normandie 2014 connaissent la vie en groupe avec des congénères dans un espace ouvert ? Et là, je reste dans une question purement réaliste économiquement, puisque je ne parle pas de ‘vie en troupeau sur des dizaines d’hectares’…!

chevaux et cavaliers en endurance équestre

L’endurance équestre, discipline des Jeux équestres Mondiaux, fait parler d’elle en ce moment… et pas en bien !

Posez cette question à des compétiteurs de haut niveau (même de moins haut niveau d’ailleurs) et vous serez sidéré des réponses fournies !! La plus récurrente étant bien sûr la fausse croyance que le cheval va se blesser s’il va dehors avec d’autres ! ou mieux encore : « il n’aime pas aller au paddock, il s’y ennuie vraiment… et préfère son box » !!!

Preuve en est encore aujourd’hui avec le communiqué de presse tombé ce matin de la FFE (Fédération Équestre Française), du cheval Dame Blanche Van Arenberg de P. Leprévost, qui ne prendra pas le départ du prochain meeting international de saut d’obstacles, suite à une blessure faite au paddock….

Quand on vous dit qu’il faut laisser les chevaux au box… !!!

Le box, le refuge des cavaliers de maintenant. La prison dorée des chevaux d’aujourd’hui… quand encore elle est dorée ! Bref je vous fais l’impasse sur les bruits de couloir (couloir d’écurie bien évidement !!) à propos de l’endurance, de maltraitance et de dopage… Si si je vous assure qu’on en parle sur les réseaux sociaux… Pour ceux qui auraient raté l’image qui fait le buzz, voici quelques articles explicites reprenant les grandes lignes et la photo en question :

 

Ma vision du cheval partenaire, naturel, pieds nus, et libre de manifester son désaccord, ne coïncide pas réellement avec l’ambiance des Jeux Équestres, et c’est pourquoi je ne souhaite pas en parler plus que cela… bien qu’il y ait matière à écrire sur le sujet !

Je me réserve de vous faire découvrir un tout autre aspect des Jeux, du cheval et de la Normandie dans un prochain article… Si vous le voulez bien ??

 

 

 

7 Responses to Jeux équestres mondiaux, les enjeux !

  1. Naja

    Beaucoup le soulignent en ce moment, l’image de l’équitation est ternie. Même le dernier Cheval Magazine titre un dossier « L’équitation est-elle bonne pour le cheval » ? Pourtant, j’ai envie de croire que c’est parce que les choses s’améliorent que l’on pointe d’autant plus du doigt les dérives. Perso, je suis une propriétaire sans autre ambition que de garder mon cheval jusqu’à sa mort et qu’on s’éclate ensemble, comme on le fait avec son chat ou son chien. Et au sein de la pension dans lequelle mon cheval est hébergé, on a tous ce genre de vue. Même pour celles qui font de la compétition font passer le bien-être et la relation avant la médaille. Et elles ne le crient pas haut et fort : simplement, je le vois au quotidien. Alors forcément, ça rend optimiste ^^

    • cheval-facile

      Je n’ai jamais voulu doper mes chevaux, et pourtant on me l’a souvent conseillé… pour faire comme les autres… !!! 🙁
      J’aime le sport et la compétition, mais je déteste la triche et les faux semblant !
      Merci de ton témoignage Naja qui montre que d’autres sont aussi dans ce cas là…
      malheureusement la discrétion porte parfois préjudice à nos amis chevaux 😉

  2. Gruyer

    Pour ma part, j’ai l’impression « hélas » que notre sport est victime de son succès. C’est bien d’être la 3ème fédération au niveau nombre de licenciés et j’avoue que moi-même, plus jeune, je rêvais que l’équitation se démocratise et qu’on en parle autant que le foot ou le tennis.

    Oui mais voilà, tout comme le foot, c’est devenu 1 véritable « usine à fric » au détriment de nos partenaires équins. L’équitation est devenu 1 sport « bankable » !!!

    D’ailleurs, pour continuer dans la comparaison : dans le foot nous n’avons plus de « vrais » joueurs comme les anciens ayant fait la coupe du monde 98.
    En équitation, c’est la même chose. Les cavaliers que j’admire ont soit pris leur retraite ( à l’instar de Michel Robert ) soit pas loin de l’âge de la prendre.

    Je suis d’accord avec Naja et si 1 jour, j’envisage de faire de la compétition avec Dalawan, ça sera en le respectant et en ne lui demandant pas d’aller au delà de ses capacités naturelles.
    De plus, je veux que ce soit mon poney qui choisisse sa discipline et non moi qui le forcerait à aller dans quelque chose qui ne lui conviendrait pas !!!!.

    Enfin, pour l’instant, à 1an, il me dit surtout qu’il aime les balades en main en extérieur car ça ne lui demande aucun effort particulier ;-).

    Alors pourquoi pas futur poney d’extérieur ? Equifeel et horse-Agility pour conserver sa curiosité naturelle puis simple randonnée ou TREC ?

    • cheval-facile

      Il est pourtant difficile de comparer un sport avec un ballon et un sport avec un être vivants…
      Les enjeux (autres que financiers) ne peuvent se rejoindre et se comparer.
      Par ailleurs les sports équestres (y compris les courses hippiques) ne sont pas autant suivis ni médiatisés que les matches de foot…

  3. Amaya

    Aaaah, je suis tellement d’accord !

    Je n’ai jamais fait de compétition, non pas parce que j’étais contre, au contraire, comme tu le dis, ça permet le dépassement de soi, entre autre. Mais pour ce qu’on y voit et sur quoi c’est basé: le profit. Au détriment du bien-être des chevaux, bien entendu… Alors quand je vois des évènements d’une telle ampleur, j’ai juste envie de les bouder.

    Je suis bien curieuse de voir une suite à ton article ;).

  4. Salomé

    Je suis heureuse de voir qu’il y a des gens qui s’interessent aussi aux côtés obscures des évènements internationaux d’une ampleur assez folle! On parle quand même d’animaux et j’avoue que je suis parfois assez déçu de voir à quel point on les utilise à des fins soit financière soit en faire valoir alors que lui, le cheval, n’y gagne rien.

    Mais il ne faut pas oublier les exceptions de ce sport et qui sont toujours ( la plupart du temps) ceux qui brillent le plus.

  5. Bonifay

    Très bon article. L’argent est malheureusement de nos jours plus important que le bien être de son équidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *