browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Lever les pieds d’un poulain

Comment prendre les pieds d'un cheval
Posted by on 2 mars 2015

Il y a quelques temps, à la demande de lecteurs, je vous avais proposé une courte vidéo sur comment lever les pieds d’un cheval ou poney. Aujourd’hui on me demande souvent, comment faire avec un jeune cheval ou un poulain non éduqué autant que l’était le participant (Ernest) de la première vidéo !

Comment faire avec un poulain ?

J’aurai vraiment tendance à vous dire que c’est pareil … sauf qu’il faut garder à l’esprit que l’animal à moins l’habitude de nos diverses sollicitations, et peut rester sur le qui-vive ou la défensive, selon le contexte et l’habituation qu’il aura reçu de la part de ses partenaires humains. À nous d’user de tact, de bon sens, et de savoir faire pour que tout se passe pour le mieux !

Pour résumer : chaque cas est différent, mais on opère de même avec tous !!!

Cela vous convient ?? 🙂

Le principe de base

Les règles à observer restent les mêmes quelques soient les animaux : les prévenir de nos intentions pour minimiser les risques d’incidents voir d’accident.

Un cheval est observateur, à l’écoute et tactile : s’il ne voit pas votre main, il peut la ressentir glisser sur son pelage. S’il ne la voit ni ne la sent, attendez-vous donc à une réaction de surprise tout à fait légitime, et non répréhensible…

Vous avez manqué de tact, de finesse, de politesse, ne lui en voulez pas de vous le reprocher et de vous le faire savoir ; prenez cela comme une expérience enrichissante.

N’oubliez pas que les animaux sont d’excellents enseignants de la sagesse et du bon sens, profitez-donc de les avoir pour apprendre chaque jour un peu plus à leurs côtés !

La pouliche utilisée pour la vidéo

Dikwa, pouliche demi-trait de 2 ans

Dikwa, pouliche demi-trait de 2 ans

Dikwa va avoir 2 ans, elle pèse facilement ses 500kg, et à cruellement manqué d’éducation, d’habituation, et de manipulation, pour des raison de santé (de ma part).

Elle n’a comme base de « travail » que les quelques séances que j’avais réalisées avec elle quelques jours après la naissance, sur les cessions aux pressions, la désensibilisation sommaire, et la sensibilisation de certaines zones clés dans l’apprentissage du jeune cheval.

Pour ne rien vous cacher, Dikwa n’a jamais vu de maréchal ni de pareur, puisque jusque là, le terrain qu’elle arpentait avec ces compagnons suffisait à égaliser la pousse de corne superflue. Aujourd’hui la nature du sol est bien différente et nous allons devoir trouver des solutions à ce propos, mais ce n’est pas le sujet du jour !!

De ce fait, Dikwa ne doit (de mémoire) pas avoir donné ses pieds depuis l’âge de un mois… ce qui date un peu ! Elle est cependant parfaitement sociabilisé avec nous, et vient volontiers à notre rencontre, ce qui facilite grandement les rapports.

Je vous laisse découvrir en images sur la vidéo, la prise des pieds de la miss. Mon handicap à l’épaule droite, m’oblige à m’adapter en travaillant parfois à l’inverse de ce que je peux enseigner… Mais cela me permets aussi aujourd’hui de vous montrer que l’adaptabilité est une grande force, et que les chevaux y sont sensibles et réceptifs.

Démonstration en vidéo !

TRANSCRIPTION TEXTE PARTIELLE DE LA VIDÉO

Comme vous aviez été nombreux à me demander une vidéo sur comment lever les pieds d’un cheval ou poney, puis, suite à ce film, à me demander comment faire avec un poulain ou un jeune équidé, je vous fais une démonstration en direct de nos prés, avec Dikwa. La différence va se situer dans le fait de prendre un tout petit plus de précautions, comme c’est le cas avec la pouliche utilisée sur la vidéo, qui est d’un bon gabarit, et peu développer de la puissance. Je me mets donc en position constante de sécurité, surtout avec mon handicap à l’épaule droite, qui m’oblige à ne me servir presque exclusivement de ma main gauche, ce qui ne facilite pas les choses, mais ne les rends pas impossibles non plus ! Lorsque la pouliche résiste je ne cède pas en utilisant « NON » et ce jusqu’au moment ou je sens un relâchement de sa part, et alors je lui rends le pied, lui donne du confort et des caresses.

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas si compliqué, avec un peu de patience, d’observation et de bon sens !

🙂

AVEC L’ESPOIR QUE CET ARTICLE ET CETTE VIDÉO

VOUS AURONS APPORTÉS QUELQUES RÉPONSES

ET MATIÈRE À RÉFLEXION

4 Responses to Lever les pieds d’un poulain

  1. Alexane

    Bonjour,
    Merci énormément pour ta vidéo ! Je vais essayer avec ma pouliche de presque 2 ans, je l’ai depuis son sevrage (9 mois) et suite à un traumatisme, elle est terrifiée quand je lui prends les pieds, tente de se lever ou de se coucher, c’est infernal. J’ai déjà essayé la méthode de Quitterie Lanta avec les longes et les récompenses, mais rien n’y fait. Je teste ta méthode aujourd’hui pour voir si ça fait plus bouger les choses ou non ! 🙂

    • anais

      Est ce que sa a marcher pour ta pouliche qui tente de se levée ?
      Moi j’ai un poulain de 1 an pile il ne fait confiance qu’en moi quand jeblui prend les pieds il ne ne les laisse pas longtemps encore mais c’est déjà sa car il a été battu.
      J’ai du appeler le maréchal pour un contrôle et couper la corne qui poussée dangereusement il est venu hier sa a été catastrophique.
      Il ne m’écouter plus du tout et était apeurer des que le maréchal n’a plus prêter attention à lui il est venu se coller contre moi pour que je le rassure.

      Comment je peuxfaire ?

  2. Louise

    Je ne peux pas m’empêcher de laisser un petit commentaire.. le principe de ne pas céder tant que le poulain ne donne pas sa jambe tranquillement fonctionne pour certains chevaux mais pas pour tous (d’après mon expérience). Mon poulain est du type introverti qui panique vite dans des situations inconnus, et pour ce genre de chevaux quand on les bloque ils paniquent et montent vite en pression. Ne pas céder et garder sa jambe en main devient dès lors dangereux et sportif pour la personne; on entre en conflit de force et à ce jeu là c’est le cheval qui gagne!!!
    Avec un poulain de ce genre il vaut vraiment mieux y aller progressivement et par micros étapes! Et si on a été trop vite et qu’il se défend pour récupérer sa jambe ça ne sert à rien d’insister.. Si avant de demander les pieds on a mis en place quelques règles de respect et qu’on y va vraiment à coup de patience et de petites étapes le poulain donnera ses pieds sans problème (il n’a pas d’histoire que si on lâche il va retenir cette mauvaise habitude, donner ses pieds demande énormément pour un poulain encore timide, il faut lui laisser le temps de digérer l’information et qu’il comprenne qu’on ne va pas lui « manger » sa jambe que tout se passera bien 😉 )
    Voilà j’espère ne pas sonner trop je-sais-tout, je souhaitais simplement donner mon avis sur quelque chose qui me semble important ! 😉

    • Gaëlle Dobignard

      Bonjour Louise,

      Nous faisons ni plus ni moins la même chose, mais à un stade différent de l’évolution propre à chaque animal. La pouliche montrée sur la vidéo est calme et confiante, et nous le sommes nous même. Si tel n’avait pas été le cas, je ne me serais pas permise de faire cela, en liberté (ou presque, puisque je ne tiens pas la longe) au beau milieu de la prairie !!
      Il est bien évident, que si le cheval réagit mal au contact, je ne m’amuserai pas à lui prendre les pieds… il y a bien d’autres priorités à régler avant cela !
      🙂

Répondre à Gaëlle Dobignard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *