browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Mon cheval manque de confiance… que puis-je faire ? (1/3)

Posted by on 16 décembre 2013
Apprenez à l'observer pour le séduire !

Apprenez à l’observer pour le séduire !

Votre cheval présente un manque de confiance en lui ?

ou en vous ?

ou est-ce vous qui manquez de confiance, en vous ? ou en lui ?

Peut être les deux !

Oops

Connaissance du cheval et de soi

Quoi qu’il en soit, pour bien fonctionner en temps que couple, la confiance se doit d’être réciproque et sans équivoque.

Elle vous garantie ainsi une bonne part de sécurité.

On ne pourra jamais dire qu’un cheval est garanti à 100%  point de vue sécuritaire, puisqu’il reste malgré toutes nos actions, un animal, avec des actions qui peuvent parfois dépasser notre capacité à les gérer.

Envie de partager avec lui, comme il partage avec son camarade équin ?

Envie de partager avec lui, comme il partage avec son camarade équin ?

Mais il est tout à fait possible de diminuer presque totalement une bonne partie des réactions de « peur » propres à cet animal qui reste une proie

Pour transformer les acquis d’un cheval ou poney, il faut faire preuve de maturité, et de maîtrise de soi. Il ne faut pas agir n’importe comment et sans réfléchir.

Il faut se remettre en question afin d’aider son cheval à comprendre et à analyser certaines situations, au lieu de lui répéter indéfiniment « que ce n’est rien, qu’il ne doit pas avoir peur » et cela tout en le caressant… Ce qui implique pour lui que vous approuvez sa réaction de crainte, puisque vous lui flattez l’encolure ou le garrot à ce moment là… En fait, c’est vous qui lui apprenez à reproduire cette attitude. C’est tout bête mais cela commence souvent ainsi, simplement par une méconnaissance de nos actes et du comportement animalier.

Avoir la bonne attitude, une  attitude juste et appropriée ne s’invente pas, elle s’apprend tout simplement.

Cherche leader désespérément

La plupart des chevaux cèdent volontiers leur place de dominant pour n’être que des subordonnés de la hiérarchie. Le leader, outre le fait d’avoir un accès privilégié aux ressources, se doit d‘être respectable pour être respecté. Il se doit d’inspirer la confiance aux autres membres de son groupe, pour être suivi sans aucune hésitation. Il montre l’exemple en quelque sorte.

Cheval qui prend plaisir à suivre son leader humain pour des jeux.

Cheval qui prend plaisir à suivre son leader humain pour des jeux.

Lorsque vous sortez votre cheval de son pré et de son troupeau, pour l’emmener avec vous, il se retrouve sans point de repère stable et sécurisant pour lui.

Votre responsabilité en temps qu’humain, partenaire de votre cheval ou poney, est de lui apporter la sécurité qu’il recherche. Montrez lui par votre attitude courageuse et respectable qu’il ne lui arrivera rien en votre compagnie. Affirmez vous auprès de lui, comme auprès des autres chevaux, comme le leader qu’il recherche.

Par votre attitude juste et bienveillante à son égard, vous deviendrez peu à peu le référent de votre compagnon, et il appréciera de plus en plus votre présence.

Comment devient-on leader de son cheval ?

Cela n’arrive pas du jour au lendemain, d’un coup de baguette magique !

C’est une relation à long terme qui se tisse lors de chaque moment vous réunissant. Tirez profit de tous ces instants dont vous disposez en sa compagnie pour vous affirmer comme dominant.

Attention, un dominant n’est ni méchant, ni injuste, ni en colère, ni énervé.

Il est juste, posé, déterminé et persévérant : il ira au bout de son action, sans se décourager, pour obtenir ce qu’il désire.

Un bon leader, sait se faire respecter en usant le moins d’énergie possible. Pour cela il faut au préalable développer sa crédibilité et obtenir le RESPECT de votre partenaire.

Comme le mentionne souvent un célèbre homme de cheval américain : « à Cheval City, c’est celui qui bouge ses pieds qui à perdu »

Cela résume parfaitement le mode de fonctionnement équin : bouges tes pieds de là, pour me laisser la place. Autrement dit, c’est celui qui contrôle les pieds de l’autre qui mène le jeu.

Pour communiquer avec son cheval ou poney, cette petite phrase rigolote reste vraie, en toutes circonstances : faire bouger l’autre pour obtenir son respect et sa soumission. Bien sûr cela ne veut pas dire faire courir le cheval n’importe comment au bout d’une longe… loin de là !

Ce poney de compétition, pourtant très vif, reste attentif au jeune garçon avec qui il a créé un lien particulier.

Ce poney de compétition, pourtant très vif, reste attentif au jeune garçon avec qui il a créé un lien particulier.

Pour commencer notre travail commun, un petit exercice de mise en situation :

Observez-vous en compagnie de votre cheval, et notez simplement le nombre de fois où il réussit à faire bouger vos pieds :

  • en tirant sur sa longe pour aller brouter
  • en pesant sur sa longe vers l’arrière, pour vous faire reculer
  • en avançant plus vite que vous pour vous faire courir
  • en se déplaçant discrètement à l’attache ou dans le box lors du pansage ou des soins (qui tourne autour de qui ?)
  • lorsqu’il faut embarquer dans un van, camion ou renter dans un endroit un peu sombre ou étroit
  • lorsque vous travaillez au sol, quelque soit l’exercice (qui bouge le plus ses pieds)

Faîtes simplement ce constat, en toute sincérité (vous le faites pour vous, pas pour moi !) en notant vos remarques sur une feuille, pour mémoire.

Lors d’un prochain article, nous aborderons ensemble comment gagner le RESPECT et la CONFIANCE de son cheval, et enfin comment trouver plus de plaisir et de bien être dans votre relation avec votre compagnon équin.

À présent, à vous de jouer :

Dites nous comment se comporte votre cheval par rapport à vous ?

14 Responses to Mon cheval manque de confiance… que puis-je faire ? (1/3)

  1. Brigitte

    Une question que je me pose (elle va peut-être paraître stupide, mais tant pis… ) : une fois que l’on est sur son dos, le cheval sait-il qui il a sur son dos ? Je demande cela, car à pieds, je me sens relativement sûre de moi, en confiance, mais une fois à cheval, c’est souvent très différent. Et je sais que le cheval le sent.
    Donc, si un cheval respecte un cavalier qui est à pieds, est-ce qu’il va le respecter de la même façon une fois que ce même cavalier sera sur son dos, même si celui-ci n’a plus le même comportement ?
    Et est-ce qu’un cheval qui embarque son cavalier est un cheval qui n’a pas de respect pour son cavalier, ou bien est-ce qu’il suit son instinct de fuite sans se poser de questions ?

    • cheval-facile

      bonsoir Brigitte,

      Bien sûr que le cheval sait qui il a sur son dos, et aussi dans quel état d’esprit se trouve son cavalier.
      Pour cette raison que je dis toujours que lorsque l’on n’est pas en forme, il est préférable de ne pas faire de séance, car elle sera presque toujours mauvaise.
      Notre cheval/poney a besoin de toute notre attention, de nos moyens et de notre assurance, pour se sentir bien et en confiance.

      Le cheval conservera le respect qu’il a acquis pour son partenaire humain, sous réserve que ce dernier conserve son leadership et ne se transforme pas en lavette. Le cheval cherche un référent.

      Un cheval peut « embarquer » pour différentes raisons :
      – la peur / crainte
      – la réponse à un acquis (se faire doubler, ou seulement approcher par un autre, pour les chevaux ayant courus par exemple)
      – ou tout simplement la joie et le jeu
      Parfois cela peut être lié, ce qui rend difficile d’en comprendre exactement la cause lorsqu’on ne connait pas bien l’animal.

      Mais une chose est certaine, lorsque votre cheval vous donne respect & confiance, à pied et en selle (vous restez dans le même état d’esprit), il sera prêt à beaucoup de choses pour ne pas vous perdre (= vous faire tomber).

      Pour ceux et celles qui se posent trop de questions sur la relation humain/cheval je vous conseille de lire ce livre. Il aide à remettre les choses à leur place.

  2. Brigitte

    Si un cheval fait un écart, a-t-il conscience que le cavalier qu’il a sur son dos risque de tomber ? Même chose si il part d’un coup au galop. Je pense que c’est plutôt un réflexe de sa part, non ? Réflexe dû à la peur ou l’habitude, comme tu l’écris…
    Pareil que le cavalier (moi !), qui a le réflexe de prendre la position du fœtus au lieu de se redresser pour le ralentir quand il se sent dépasser.
    Et pour moi, lorsque je pars en balade, par exemple, je pars toujours très confiante, en me disant que cette fois, je n’aurai même pas peur, mais la peur vient petit à petit, au fur et à mesure que Roucky bouge une oreille ou qu’un lapin part d’un coup d’une touffe d’herbe…. Il est vrai qu’il ne m’a jamais embarqué à l’extérieur, seulement dans la carrière.

    «…ce dernier conserve son leadership et ne se transforme pas en lavette. » cette phrase me fait sourire, car je me reconnais tout à fait ! 😉

    • cheval-facile

      Bien sûr que les réflexes sont là. Mais à force de travail, il va apprendre à réfléchir autrement, et se dire que vu qu’il est avec toi, il ne risque rien, et que ça ne vaut pas le coup de démarrer pour rien.
      Il faut garder à l’esprit que le cheval recherche le confort. La fuite n’est pas synonyme de confort, s’il peut éviter de partir, il le ferra.

      Un cheval qui fait des écarts est un animal qui n’est pas désensibilisé comme il se doit…
      La suite est la responsabilité de l’humain qui l’accompagne, et non l’inverse 😉

      Et oui, un cheval peut récupérer une situation hasardeuse après un coup de rein ou un écart qui désarçonnerait son cavalier. Je l’avais lu dans les écrits de Parelli… mais je doutais un peu… jusqu’à ce que cela m’arrive. Je confirme donc qu’un cheval PARTENAIRE ferra tout pour éviter de nous perdre !

  3. Natalia

    Article très intéressant que je vais suivre de près. Pour ma part, il faut que je sois plus déterminée dans mon attitude. Mais il est parfois fatiguant de devoir toujours toujours reprendre les mêmes choses. Un bout de doigt donné par oubli et c’est le bras qui se fait arracher … ^_^

    • cheval-facile

      Et oui, nos amis chevaux/poneys sont ainsi… c’est leur façon de vivre et de s’exprimer.
      à nous de faire avec et de composer en fonction pour communiquer au mieux avec eux

      Bon Noël à tous et à toutes 🙂

  4. Séverine

    Avec mon premier cheval, j’avais pris l’habitude de rire chaque fois qu’il démarrait sèchement. Au bout d’un moment, le seul fait que je ris suffisait à l’arrêter…
    Avec celui d’aujourd’hui, je constate que lorsque je n’ai plus le temps (sauf pour nourrir, abreuver, clôtures…), il devient plus « agressif » (ce n’est pas un câlin, même pas avec ses camarades, c’est rarissime de le voir en grooming) et fuis plus le contact.
    Mais dès que je recommence à le monter ou autre, il a de nouveau envie de câlins et de jeu (avec sa bouche).
    Comme quoi, ils peuvent aimer être avec nous…

  5. Cécile

    Bonjour!
    Le cheval que nous avons depuis 2 ans et que nous avons sauvé de la boucherie est très imprévisible et il lui arrive de sauter en l’air et de partir dans tous les sens à stresser alors que quelques secondes avant il était très calme. Après avoir demandé à une amie qu’elle fasse une CA avec (Communication Animale) il a dit avoir été battu et il ne souhaite pas être monté mais il veut travailler à pieds, il n’a plus confiance en l’humain. Il nous a dit que ses réactions viennent de son corp qu’il n’est pas vicieux… Enfin tout ça pour vous demander si vous connaissez des petits exercices à faire à pieds,
    Merci, Cécile 🙂

    • cheval-facile

      bonjour Cécile,
      je pense que l’article publié aujourd’hui correspond exactement à ta recherche : idées de travail à pied 🙂
      par ailleurs tu trouveras dans les différents articles traitant de l’Horse Agility ou de l’équifeel, nombre de petits ateliers sympas et distrayant à pratiquer avec ton compagnon.
      Bonnes séances de partage avec lui 😉

  6. laurie

    Bonjour,
    Je rencontre actuellement quelques soucis avec mon cheval. Cela fait seulement 3 mois que je l’ai c’est un cheval de course qui les a quittées il y un an à cause de l’âge. Lorsque je l’ai monté il était génial, de belles allures un cheval en apparences très calme et confiant.
    Lorsqu’il est arrivée a la maison son comportement à changé ( ce qui est normal nouvel environnement, nouveaux compagnons etc) il était plus craintif et je me suis rendu compte que dès qu’il ne voit plus son pré il hennit. Je le rassure en lui montrant qu’on va toujours revenir voir les copains. Je précise qu’à la monte je n’ai aucun soucis il est calme très réceptif à mes demandes et on dirait qu’il n’attend que ça.
    Seulement j’ai souhaité le travaillé à pied avec quelques balades en main, un travail à la longe en gros je fais 2-3 séances de travail par semaine (courtes pas plus de 30 min à pied et une heure en balade).
    J’ai oublié de préciser, je pars toujours seule en balade car je n’ai personne pour m’accompagner :/
    Récemment j’ai eu des soucis au boulot et peu de temps pour m’en occuper donc 2 semaines sans vraiment trop le voir.
    Et au retour j’ai voulu m’en occuper, commencer par le voir etc et là j’ai remarqué qu’il ne me respectais plus il ne me pousse pas mais ne fait plus du tout attention à moi. J’ai voulu le sortir du pré pour une promenade (dessus au départ) et arrivé devant la barrière voilà qu’il cabre et repars dans sa cabane. Ma j’avoue je me suis découragée je n’ai pas compris il n’avait vraiment pas de raison d’avoir peur j’ai bien vu la situation il n’avait juste pas envie de travailler.
    Mon copain est toujours avec moi pour m’en occuper pour l’instant car c’est le début. Il s’est acharné il a récupérer le cheval au fond du pré puis avec de la « délicatesse » et une bonne demi heure il l’a ramené nous avons pu faire un tour a pied et ça allait à peu près .
    Je sens qu’il est en train de prendre le dessus mais je ne sais plus trop quoi faire si j’ai la bonne approche ou non pourtant j’ai déjà fais des débourrage et ça fait plus de 15 ans que je monte mais c’est mon premier cheval « à moi » d’où ma maladresse …
    Merci pour vos conseils
    Cordialement

    Laurie

  7. LESCAUD

    Bonjour,

    J’ai acheté mon cheval à 4 an. Il n’avait eu qu’un pré-débourrage, j’ai donc fait une grande partit de son éducation. Il a 7 ans aujourd’hui mais j’ai un problème récurrent que je n’arrive pas à régler et je me décourage.
    Quand nous sommes à la maison, je n’ai que très peu de problème (cela reste un cheval avec du sang).
    Par contre tout se complique lorsqu’il se trouve loin d’autres chevaux: impossible de faire des balades seul, il se met debout, fait demi-tour, essai même de me faire tomber en ruant (alors qu’il ne bouge pas une oreille si un copain vient avec lui, mais dès qu’il le perd de vu il fait des sauts de moutons).
    En concours même galère: dès que nous sommes seuls dans la carrière, il sert les fesses, n’avance plus et reffuse les obstacles regardants (alors qu’à la maison il est en avant et ne regarde rien).

    Bref c’est un cheval adorable quand il est avec d’autres congènères et rétif tout seul…

    Je compte l’emmener régulièrement sur des club alentours sans compétition pour l’habituer, mais que me conseillez-vous comme travail à pied pour qu’il ait assez confiance en moi pour voir que, même sans les copains, si je lui demande c’est qu’il n’y a pas de danger?
    J’ajoute juste que pour corser le problème, j’ai également une assez mauvaise gestion du stress en concours (soyons honnête: très mauvaise gestion du stress), nous ne nous aidons donc pas mutuellement: il stress, du coup il n’est pas gentil, donc je stress, donc je le fais stresser, etc…

    Valérie

  8. Emilie

    Bonjour j’ai une petite questions je possède une jument assez âgée une vingtaine d’années Elle passe son temps au près je la monte pour une petite balade en général de une demi heure à peu près toutes les deux semaines et je voulais savoir combien de km je peu faire pour une ballade sans que elle soit trop épuisée merci d’avance Emilie

  9. jessy

    comment je pourrai fair pour que mon mini cheval arête de ruer et de essaie de me quinquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *