browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Première compétition d’équifeel

Posted by on 14 avril 2014

Dimanche 13 avril c’est la première participation de Natalia et Roméo en compétition depuis le début de notre défi de coaching à distance.

Mise en situation

Le concours d’équifeel à lieu aux Écuries de la Futaie, dans l’Essonne (91) , et se déroule l’après midi uniquement. La reconnaissance à été programmée à 13h, et nous avons convenu que Natalia m’appelle aussitôt les tests reconnus, pour faire un bilan ensemble.

Je suis très excitée également à l’idée de ce challenge, et d’intervenir par téléphone pour donner des consignes sur les seuls comptes rendus que Natalia me fera concernant :

  • le parcours et les différents tests
  • les éventuels aménagements des exercices ou du règlement
  • l’environnement du concours (terrain, détente, concurrents, public, etc)
  • l’état d’esprit de Roméo
  • l’état d’avancement du stress chez Natalia elle-même

Le couple est engagé en épreuve club avec 15 autres participants d’inscrits sur le site fédéral. Je sais déjà que rien ne sera improvisé, car Natalia aime préparer et programmer tout ce qu’elle fait, et elle a raison, cela l’entoure d’un cadre sécurisant. Pour vous aider à cela j’ai déjà rédigé un article concernant les points essentiels à appliquer pour s’améliorer en compétition, n’hésitez pas à le relire, un rappel ne fait jamais de mal !

Coaching à distance

J’attends presque avec impatience, avouons-le, l’appel de Natalia !! Il est à peine 14h et enfin le téléphone sonne !

natalia et son poney Roméo

Natalia et Roméo, à l’issue du test n°1, avec contrat réussi.

Quelques minutes où j’écoute attentivement ses commentaires sur les tests du jour, sur ce qu’elle envisage de réaliser comme contrats, et les raisons de ses choix. J’ai peu de temps pour essayer de capter son état d’esprit, ses craintes et angoisses, ainsi que l’état émotionnel de Roméo. Il ne faut pas se tromper et cibler vraiment le point le plus important pour les aider à passer un bon moment de compétition.

Toute la partie technique du travail à proprement parler avec l’animal est vue en amont, et ce n’est pas le moment d’y revenir. Le principal est de réussir à gérer le comportement du poney en situation de concours, et par conséquent l’attitude physique et mentale de Natalia. Quand celle-ci me dit « il a l’air calme et endormi cette fois-ci » je me suis retenue de lui dire « méfie-toi de l’eau qui dort »…  Mais cette remarque ne lui aurait rien apporté de plus, que d’augmenter la pression sur ces épaules, même si je me doutais fort être dans le vrai.

Comment transmettre habilement par téléphone des consignes claires et précises pour améliorer la situation en trois fois rien de temps ?

Heureusement pour moi, Natalia me facilite grandement le travail, puisqu’elle ne remet jamais en question mes conseils, mais les applique en pratique pour voir ce qu’il y a de positif à en retirer. Et ça, lorsque l’on est enseignant ou coach c’est formidable, car ce n’est malheureusement pas 50% des cas…

Natalia me semble perturbée par la carrière où vont se dérouler les 3 derniers tests, et le comportement déplacé que pourrait y avoir Roméo… Je vais donc mettre l’accent là dessus aujourd’hui, afin de lui faire oublier ce ‘problème’ qui n’en n’est pas un, pour l’obliger à ce concentrer et se connecter davantage avec son poney, et sur des pensées positives.

Nous allons donc créer une bulle de bien-être propre au couple, que Natalia appellera sa « bulle de sourires » et qui devrait l’aider à retrouver concentration, motivation et vision positive dans l’épreuve, à tout instant.

Quelques consignes simples et faciles à mettre en œuvre aussitôt et je laisse déjà Natalia se préparer pour sa compétition d’équifeel.

L’attente du compte rendu du concours…

Je reste joignable à tout instant, si elle a besoin de moi avant la fin des épreuves, si un soucis quelconque devait survenir.

C’est presque frustrant d’être loin, et de ne pouvoir agir plus, et en direct au moment T…

Je prends mon mal en patience et attends sagement que le téléphone sonne à nouveau annonçant la fin de son parcours !

J’espère simplement que Roméo ne va pas trop déborder d’énergie et que Natalia parviendra à le canaliser sans se laisser envahir par le stress et l’impuissance à réagir, comme c’était le cas l’an passé.

Vers 15h15 un autre appel pour me signifier que tout c’est bien passé, dans le calme et la concentration, que Roméo ne s’est presque pas déconnecté, et qu’il est resté respectueux ! J’écoute le compte rendu de leur passage sur chaque test, et je constate une belle évolution dans la gestion du stress et de l’instant présent. Quel bonheur de voir que cela porte déjà ces fruits !

Malgré un contrat technique ramené à zéro point, pour dépassement du temps accordé, Natalia est ravie et semble avoir vraiment pris du plaisir sur son épreuve. Elle ne me parle pas des autres concurrents qu’elle n’a sans doute pas eu le temps d’observer ; j’aurais aimé connaître un peu le niveau des participants en ce début de saison, pour me faire une petite idée. Sa prestation en liberté sur le slalom à été particulièrement remarqué, alors au fonds de moi, je pense qu’elle va sans doute gagner son épreuve aujourd’hui, mais encore une fois je ne dis rien…

La journée du point de vue de Natalia

Voici le compte rendu extrait de son site qu’elle m’a aussitôt envoyé, une fois rentrée chez elle :

Dimanche 13 avril, premier concours equifeel de la saison. Le stress grimpe un peu dans la voiture mais c’est contrôlable. Roméo est calme et détendu, inspiration … expiration, j’instaure aussi le calme dans mon esprit.

13h : reconnaissance des épreuves (club A, club poney, club). Les tests du jour sont les suivants :

  •  Le double
  •  Le cercle
  • Le déplacement latéral
  • Le va-et-vient
  • Le slalom

Les trois derniers tests sont placés dans une carrière ouverte sur les champs et les paddocks. Je l’appréhende beaucoup car Roméo est distrait par les alentours.

Je débute ma détente par des envoyés sur le cercle afin d’extérioriser l’énergie de Roméo. Au fond de la carrière, il est survolté … très bien ! Qu’il s’active en détente pour être concentré lors de notre passage. Puis, j’effectue un retour au calme avec des reculés, des mobilisations de hanches et d’épaules. Je mets progressivement en place notre bulle apaisante. Roméo ne mord pas, il est à l’écoute de mes demandes, il est posé et moi aussi.

C’est à mon tour … nous nous élançons sur le test du double. Je prends un contrat 15 points. Je prends le temps de placer Roméo. Je m’assure que son attention est vers moi, le replace à nouveau pour être à 100% prêt. Puis, je l’envoie tranquillement sur les deux obstacles. Cette fluidité dans le mouvement nous fait gagner 2 points de bonus.

Ensuite, dans le rond de longe : test du cercle. Je prends un contrat 15 points. Il faut effectuer deux tours (allures libres), demander un changement de sens, puis effectuer encore deux tours. Le test se termine par un arrêt de face. Le test est réussi, mais je n’arrive pas encore à bien me fixer dans cet exercice … en extérieur Roméo a tendance à accélérer, frôlant parfois une situation incontrôlable. A moi de doser entre le mouvement en avant et l’attention.

C’est donc positivement que je me dirige vers les trois autres tests dans la carrière aux milles déconnexions. Sur conseils du coach, je visualise des exercices réussis et chasse de mon esprit cet espace ouvert pour nous enfermer dans notre bulle de sourires.

Pour le déplacement latéral, je prends un contrat 20 points (en liberté). A la reconnaissance, j’hésitais dans le placement de Roméo : tête vers les paddocks ou tête vers les autres participants ?! La petite voix de coach résonne dans ma tête : essaye d’un côté, si ça ne va pas, change de côté ! Dès les premiers pas dans la carrière, Roméo se retourne sans cesse vers les autres participants … je décide donc de placer sa tête vers eux.  Choix judicieux et contrat réussi !

Poursuivons … le test du va-et-vient. Je prends un contrat 20 points mais la distance entre la zone de départ et les cônes d’arrivée est un peu rallongée … comme les autres exercices, j’ai pris mon temps pour installer le poney, rectifier la trajectoire avant le départ … du coup, dépassement de temps (10 secondes) et un contrat ramené à 0 points ! Dommage mais contente de mon calme pour l’exercice et surtout de mon retour dans ma bulle de sourires immédiatement.

Terminons par le slalom. Et pour cette reprise un premier contrat 20 points réalisé en concours. Roméo s’est arrêté à chaque bidon pour les renifler (ggrrr) … mais j’ai gardé mon calme, évité la pression avec le stick et nous franchissons ces cinq bidons sans encombres ! Contrat réussi.

Nous nous classons 1er sur 16 participants. Un premier concours qui reflète de beaux progrès entre Roméo et moi. Nous continuons nos entraînements sur la même lancée et hâte de faire le prochain concours pour (re)mettre en œuvre tous les conseils de Gaëlle.

3 Responses to Première compétition d’équifeel

  1. Laurence

    J’ai été absorbé totalement par ce récit, stressant avec vous et croisant les doigts…. Un très beau résultat: bravo pour votre trio et bonne chance pour Lamotte!!!!

    • cheval-facile

      Merci Laurence,
      Nous allons poursuivre notre travail, car il reste beaucoup de points à améliorer encore, perfectionner, stabiliser, etc…
      Nous ne sommes qu’au début de l’aventure, mais c’est une très belle aventure, je l’avoue !
      🙂

  2. Natalia

    En effet, je n’ai pas regardé les autres participants passés … j’étais vraiment concentré dans ma bulle. ^_^ C’est un peu l’inconvénient de l’equifeel, comme tout le monde passe en même temps il est difficile de regarder les épreuves.
    En tout cas, même par téléphone les conseils sont importants … cela me permet aussi de me poser 5 minutes pour analyser la détente et me questionner sur mes choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *