browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le respect et l’attention (3/3)

Posted by on 23 mars 2014

Voici un format un peu nouveau de présentation d’article.

Merci de me donner vos impressions et suggestions, afin d’améliorer encore ce que je vous propose. Wink

Transcription texte partielle de la vidéo :

Capter l’attention et augmenter le respect

Grâce à la mobilisation des hanches

Le respect passe par l’attention envers l’autre

Pourquoi capter l’attention de mon cheval ?

  •       Pour améliorer notre communication
  •      Pour la sécurité : il doit faire attention à moi quelle que soit la situation
  •      Pour intéresser le cheval
  •      Pour le rendre plus réactif et réceptif à nos demandes

 Comment capter l’attention d’un équidé ?

–       en gesticulant ou sautant dans tout les sens, cela ne manquera pas de le surprendre les premières fois ; Et il vous regardera d’un air curieux, se demandant ce qu’il vous prend. Un conseil : gardez cette technique pour faire des photos par exemple !

–       En lui mobilisant les postérieurs de manière à le faire pivoter vers moi en permanence

Pourquoi solliciter l’arrière main plutôt que la tête ?

  •  le moteur (la propulsion) du cheval se trouve justement dans les postérieurs et cela me permet de contrôler aussi le mouvement en avant.
  • Par expérience, on est bien plus efficace et crédible en agissant sur l’arrière-main que sur la tête (par l’intermédiaire ou non du licol)
  • Le fait d’agir sur les membres postérieurs,  va inévitablement ramener la tête, le regard, et donc l’attention vers le piéton.

Comment mobiliser les postérieurs de mon cheval ?

Il existe 2 techniques visant à faire déplacer les hanches latéralement :

–       par contact direct (main, stick, etc.) au niveau des flancs, grassets, hanches selon la sensibilité de chacun. Je trouve cette technique pratique lors des soins, du pansage, lorsque l’on est très proche du cheval.

–       par suggestion à distance (attitude corporelle, mimiques, placement dans l’espace), en se déplaçant indirectement vers l’arrière main. Cette technique peut s’utiliser à tout moment, au travail ou même au pré, en longe ou en liberté. C’est celle que je privilégie pour obtenir attention et respect de l’équidé. Et c’est donc celle que nous allons voir en détail et en images aujourd’hui…

Méthodologie : suggérer / prévenir / agir faire bouger les postérieurs à distance

Il est important de ne pas être collé à son compagnon équin, pour une meilleure lecture de ce dernier de nos gestes et attitudes. Si nous agissons juste sous son nez, il manque de visibilité et son interprétation risque fort d’être erronée.

1-   Idéalement se placer à environ 1m de la tête de l’animal, face à lui. Peu importe qu’il nous prête ou non attention, puisque l’exercice va viser justement à ramener l’intérêt vers nous.

2-   Se concentrer uniquement sur le postérieur que l’on souhaite activer et mobiliser

3-   Incliner la tête du côté choisi (le même côté que le postérieur que l’on va faire bouger), voire plier un peu le genou en se penchant sur latéralement.

4-   Au besoin activer un peu le stick, baguette ou le bout de la corde pour augmenter l’intention et la pression (toujours sur le côté, jamais en direction de la tête)

5-   Commencer à se déplacer en décrivant un arc de cercle en direction du postérieur concerné, à la manière d’un chien de troupeau, ceci sans jamais mettre de tension sur la corde/licol.

6-   Augmenter la pression avec le stick (au sol) ou le bout de la corde (qui tournoie) en même temps.

7-   Si besoin toucher la cuisse fermement avec le stick ou le bout de la corde pour obtenir le mouvement voulu et rester crédible aux yeux de votre équidé.

Quelque soit le moment où il intervient, dès que le cheval donne la moindre réponse dans le sens désiré, il faut cesser impérativement toute action, s’immobiliser, se relâcher et sourire.

Le timing est ce qu’il y a de plus important dans l’apprentissage. C’est ce qui va valider pour le cheval la « bonne réponse » à ses yeux.

Comme toujours, c’est l’observation qui va vous aider à trouver le bon timing.

Vous aller rapidement constater que lorsque votre compagnon bouge ses postérieurs en pivotant sur les antérieurs, il tourne également la tête et se connecte sur vous. C’est le double objectif de cet exercice : faire bouger et capter l’attention.

Sur les images qui suivent, le poney à 18 mois, et ce n’est que sa seconde séance d’éducation. Ce jour là, je viens justement de lui apprendre à donner ses hanches et il répond vraiment très bien, car je n’ai eu besoin d’aller jusqu’au point 7 qu’une seule fois de chaque côté. On voit qu’il est attentif à présent et répond tout de suite en me suivant du regard, ce qui pourrait être suffisant (selon l’objectif fixé) puisque le sujet est de capter l’attention. En l’occurrence je veux vraiment qu’il intègre le mouvement de l’arrière main, en plus de l’attention, raison pour laquelle je cesse mes actions, après deux mouvements corrects.

De plus le poney est particulièrement juste dans ses mouvements, ce qui est rarement le cas lors de l’apprentissage… En général il faut de la patience, de la rigueur et un peu de temps pour obtenir ainsi des mouvements aussi justes.

Le plus important est d’être très clair avec soi-même en sachant exactement ce que l’on souhaite obtenir comme réponse, et de s’y tenir jusqu’à l’obtention. Sans quoi, non seulement on perd rapidement en crédibilité, mais en plus on apprend soi-même la mauvaise réponse à l’animal… ce qui n’est pas du tout ce que l’on souhaite !!

 

10 Responses to Le respect et l’attention (3/3)

  1. Brigitte

    Quel travail ! Bravo à toi !
    Bisous

    • cheval-facile

      Merci Brigitte ! 😀
      En espérant aussi que cela soit utile avec Roucky 😉

  2. Amaya

    Super chouette ton article en vidéo Gaëlle !! 😀
    Je trouve tes explications très claires, ça me plaît beaucoup ;).

    Et du coup cet article en soi est super, je vais me servir de tes conseils pour retravailler cet exercice avec Kalinka, je suis devenue un peu brouillon dans ma manière de faire, alors bien sûr, ça marche moins bien :P.

    • cheval-facile

      J’espère que cela va vraiment t’aider à remettre de l’ordre dans ta gestuelle et ton positionnement, pour que l’ensemble de tes demandes soient bien claires pour Kalinka et qu’elle y réponde de mieux en mieux 😉

  3. Natalia & Roméo

    Merci pour cet article en images, j’aime beaucoup la nouvelle présentation. Je reprends les bases aussi avec les hanches, ça va m’être bien utile !

  4. Natalia & Roméo

    Conseils mis en pratique dès aujourd’hui ! J’ai un petit soucis dans l’œil droit … Roméo tourne sans cesse sa tête et me bloque. Que dois-je faire ? Je le repousse avec ma main ou le bloque avec mon coude, c’est la bonne solution ?

    • cheval-facile

      bonsoir Natalia,
      Effectivement il ne faut pas laisser le cheval bloquer l’action en plaçant la tête entre sa hanche et notre regard.
      Le bloquer de la main ou du coude en direction de l’œil est un bon moyen, mais je pense surtout qu’il faut chercher à équilibrer le travail sur les deux yeux 😉
      Merci pour ce retour d’expérience !
      🙂

  5. Anne-Laure

    Bonjour, Merci pour votre blog avec ses articles super intéressants.
    Vous dites de ne pas se focaliser sur l’objet qui fait peur au cheval (les plaques d’égout pour la mienne)
    mais concrètement comment agir ou ne pas agir quand le cheval en passant à côté de l’objet de sa peur agit lui (écart, écartement en faisant un arc de cercle) ? Quelle doit être ma réaction par rapport à son comportement sans se focaliser sur la cause ?
    Merci beaucoup d’avance !

  6. Gerard

    Bonjour,quand je demande a ma jument de bouger les hanches , elle le fait bien mais elle avance toujours d’un ou deux pas. Comment faire pour améliorer ma demande et du coup sa reponse
    Cordialement

    • Gaëlle Dobignard

      Bonjour Gérard,

      Charge à vous de ne pas accepter une telle réponse !! 😉
      C’est vous même qui lui avez autorisé le pas en avant et donc appris que la « bonne » réponse était ce qu’elle vous propose aujourd’hui.
      Reprenez les bases, en faisant respecter votre espace, et en interdisant ce pas en avant.
      Ne féliciter (et cesser votre demande) qu’en cas de RÉPONSE EXACTE.

      95 % des erreurs des chevaux, viennent d’une mauvaise interprétation humaine.
      Belle journée à vous, caresse à la jument

      Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *