browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Des astuces pour bien recopier la carte en TREC

Posted by on 24 octobre 2013

Comment améliorer votre prestation en salle des cartes ?

 

Ces quelques conseils ne sont pas des règles absolues, mais uniquement le fruit de plusieurs années d’expérience, en tant que compétitrice, et enseignante.

Le matériel pour entrer en salle des cartes, doit être rapidement en main.

Le matériel pour entrer en salle des cartes, doit être rapidement en main.

Ce qui a fonctionné pour moi, peut peut être vous faciliter la vie, alors, ça vaut le coup d’en parler, non ?

Lors d’une épreuve de TREC, et plus particulièrement de l’épreuve d’orientation, il faut se recueillir dans l’antre mystérieuse appelée « salle des cartes« , par les adeptes…

wlEmoticon-flirtmale.png

Comment ça fonctionne à l’intérieur ?

Dans cette salle, un juge vous accueille en vous indiquant votre place, pour les quelques minutes à venir (10 à 20 selon votre catégorie).

À cette table, vous allez devoir recopier le fameux sésame (itinéraire) qui vous permettra de vous retrouver dans la nature environnante ! Tout cela, dans un silence absolu, digne d’un sanctuaire, chaque concurrent se penchant avec respect sur sa carte !

Vous quitterez ensuite cette salle, à jamais, pour affronter les pièges topographiques du traceur, en rapport avec votre niveau !

Que faire avant d’entrer en salle des cartes ?

Le temps imparti à l’intérieur étant compté, mieux vaut être prêt AVANT d’entrer !

  • Lampe de camping sur pied, idéale pour éclairer la table.

    Lampe de camping sur pied, idéale pour éclairer la table.

    être là quelques minutes avant son horaire de passage, après s’être assuré que son cheval est soit, entre de bonnes mains, soit correctement attaché.

  • préparer ses affaires pour les avoir en main (stylos, feutres, calque, règle, lunettes, etc.)
  • garder son protège carte à portée de main, dans l’une des poches du gilet : inutile de s’encombrer avec, pour le moment.
  • vérifier que sa montre est bien réglée sur l’heure ‘officielle’
  • il peut parfois faire sombre dans la pièce : emporter avec soi une petite lampe peut donc être fort utile !! (une lampe qui libère les mains… frontale ou sur pied)
  • prendre le temps de faire quelques inspirations profondes en visualisant le recopiage avec bonheur (ça aide à combattre le stress et la tremblote des doigts !!)

Une fois à l’intérieur, que faire ?

Ça y est, votre tour arrive ! Votre coeur bat vite, mais il faut garder la tête froide et optimiser son temps et son énergie.

  • s’installer à la place indiquée (s’installer signifie s’asseoir confortablement ; on ne recopie pas correctement en restant debout ou à moitié assis !)
  • poser ses outils sur la table pour ne pas les chercher
  • s’il pleut, mieux vaut se débarrasser des vêtements mouillés, plutôt que d’imbiber copieusement la carte avant même d’avoir écrit dessus !
  • Détails de carte entouré. Deux types de tracés avec deux feutres différents sont ici présentés.

    Détails de carte entouré. Deux types de tracés avec deux feutres différents sont ici présentés.

    prendre le temps d’étudier l’itinéraire à recopier, et SURTOUT, d’où il démarre !

  • Localiser cet endroit sur la carte vierge, pour commencer, et l’entourer ou le notifier.
  • recopier le tracé en suivant le sens du parcours (c’est à dire, le sens dans lequel je vais l’emprunter ensuite)
  • ne pas omettre de noter également ces flèches sur mon itinéraire !
  • pour optimiser le temps de copiage, l’utilisation de 2 feutres est pratique (l’un pour recouvrir grossièrement les chemins ou route déjà existants sur la carte, l’autre pour tracer les détails)
  • une fois le tracé fini, vérifier qu’il n’y ai pas d’erreur, car c’est l’ultime moment de s’en rendre compte.
  • profiter pour identifier les zones sensibles en les entourant au stylo, afin de s’en rappeler plus tard
  • relever également toutes les annotations portées sur la carte mère, qui peuvent être utiles ultérieurement.
  • tracer le plus de km possible à l’aide du calque : c’est plus facile à faire assis à une table, que par terre dans les bois, en tenant son cheval !!

Le juge donne le départ, que faire ?

– Si vous étiez prêt avant l’heure (ça arrive !) :

  • toutes vos affaires sont rangées à leur place dans votre gilet
  • Votre carte est correctement pliée et placée dans le protège carte, prête à servir
  • vous avez pris et rangé précieusement votre carnet de route remis par le juge

Alors, attendez l’heure sans distraire les autres concurrents, et en vous concentrant déjà sur le parcours à effectuer, et par où il va falloir partir.

– Vous n’avez pas terminé, lorsque le juge vous demande de quitter la place :

  • pas de panique : il faut ramasser toutes les affaires sans en oublier, ni se disperser
  • si possible s’installer sur une table libre, dans la pièce ou ailleurs
  • terminer les km en cours (si le temps est à la pluie, je préconise de les tracer tous, avant de partir, pour ne pas retoucher à la carte ensuite !)
  • ranger le matériel dans ses poches
  • plier la carte selon le trajet, et la placer à plat dans le porte carte
  • Ne pas oublier le carnet de route, sous peine d’élimination : le ranger bien à l’abri, dans une poche fermée.

 

Et en équipe, comment fait-on ?

Lorsque vous faites partie d’une équipe, la tâche est souvent un peu plus complexe, car les organisateurs ne tiennent pas toujours compte du nombre !

Il arrive fréquemment que :

  • la table soit trop petite pour être 4 autour
  • les chaises ou bancs soit en nombre insuffisant
  • la carte mère ne soit présente qu’en 1 seul exemplaire

Il faut simplement apprendre à gérer cela, en s’y préparant à l’entraînement, au préalable. Rien n’est insurmontable, lorsque l’on y a pensé avant !

Quelques conseils pour cela :

  • décidez de celui ou celle qui sera face à la carte (idéalement celui qui est le plus soigneux et le plus précis dans le copiage d’itinéraire)
  • Les autres prendront l’habitude de recopier en étant soit à l’envers soit sur les côtés.
  • Si certains ne sont pas doués en copiage de carte et ne lisent pas la carte ensuite, qu’ils restent dehors ! Chacun ses compétences, c’est l’avantage d’une équipe !!
  • attribuer des rôles à chaque membre de l’équipe, en reconnaissant les savoir-faire de chacun. 

 Amusez vous bien !

À VOUS D’AGIR MAINTENANT :

Racontez vos expériences et vos astuces dans le formulaire de commentaire ci dessous.

merci !

2 Responses to Des astuces pour bien recopier la carte en TREC

  1. Soph

    Chouette article, merci du partage !
    J’espère avoir l’occasion de faire un TREC un jour avec le gros, la salle des cartes est l’endroit qui m’intimide le plus (je suis pas super douée pour ce genre de choses !)

    • cheval-facile

      J’espère que l’article t’aidera à être moins intimidée alors ! C’est plus facile à appréhender lorsque l’on sait déjà comment cela se passe ! Un article bientôt à venir sur le déroulement d’un TREC en général, puis épreuve par épreuve. Le recopiage de carte, c’est comme tout, cela s’apprend ; Avec un peu de technique et de persévérance, c’est accessible à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *