browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Horse Agility : La conception d’un parcours (3/3)

Posted by on 10 décembre 2013

 

Cet article est écrit avec l’active collaboration de Sarah,

du blog Horse Agility France

 

Comme vous l’avez déjà compris, vous pouvez pratiquer l’Horse Agility depuis chez vous… Alors voici quelques conseils supplémentaires pour vous aider !

 

La préparation :

 

Il vous faut donc concevoir votre parcours  et vos obstacles.

Attention à votre sécurité et à celle de votre cheval dans la conception des difficultés et l’installation de votre parcours !

Prendre modèle sur le schéma du parcours en ligne, et bien faire attention aux  sens de la marche ainsi qu’à l’allure demandée…

Cela vous évitera de perdre des points bêtement.

 

Pour votre entraînement, n’hésitez pas à ajouter des variations, ne vous limitez pas et amusez vous !

Par exemple, lorsque vous marchez sur la bâche, vous pouvez demander à votre cheval de faire un tour ou un demi-tour dessus, de s’y arrêter, de reculer, etc.

Variez vos exercices et vos demandes, pour votre plus grand plaisir, et celui (encore plus grand) de votre cheval ou poney !

 

Les principes :

 

A tous  les niveaux, la longe doit toujours être lâche, ni le gestionnaire ni le cheval ne doivent tirer sur la corde.

Toute position de leader est acceptable, à partir du moment où elle est maintenue tout au long du parcours : Le meneur peut se situer soit devant l’animal, soit à ses côtés, mais se doit de conserver cette même position durant tout le parcours.

Des points sont déduits :

  • si le gestionnaire change tout au long de l’exercice sa position
  • à chaque fois que la longe se tend.

 

Les friandises sont acceptées, sauf :

  • au niveau avancé +
  • entre les obstacles en liberty cup.

 

Vous pouvez également toucher votre cheval :

  • pour le récompenser
  • mais pas pour le faire bouger (sauf indication contraire sur le schéma : pousser le cheval au poitrail/nez pour le faire reculer, par exemple)

 

CONSERVER  À L’ESPRIT

⁃  régularité du rythme et fluidité du parcours

⁃  le meneur doit garder sa position de leader

⁃  Le gestionnaire doit se positionner de façon à toujours être en sécurité

 

A NE PAS FAIRE

⁃  tirer et contraindre le cheval

⁃  avoir la longe tendue

⁃  omettre de tenter de franchir un obstacle

 

 

Les différentes difficultés en Horse Agility :

 

Un obstacle sera  abordé différemment selon le niveau dans lequel vous évoluez.

Par exemple,  un même obstacle peut être fait au pas, au trot ou au galop, avec un arrêt avant ou après etc.

 

Voici les différents obstacles qui peuvent être utilisés sur tous les niveaux :

 

La ligne : elle permet de montrer l’obéissance du cheval à toutes les allures, en respectant un contrat d’allure entre des points A, B et C alignés. Bien se reporter au schéma et explications à chaque nouveau parcours.

 

Olivo se tient tranquille pendant qu'on lui prend un pied.

Olivo se tient tranquille pendant qu’on lui prend un pied.

L’arrêt : le cheval doit rester immobile à la demande.

 

Prendre les pieds : le cheval doit  rester tranquille alors qu’on lui prend un pied.

 

La sauvegarde : le meneur arrête à tout moment son cheval à distance. Se référer aux consignes indiquées pour le parcours.

 

Respect de la barre / chemins : le cheval doit prendre en charge ses pieds et éviter de toucher les poteaux posés sur le sol et délimitant un couloir ou petit chemin (au pas, au trot ou en reculant).

 

Le slalom : oblige le  gestionnaire à diriger son cheval avec précision.

      Sarah et Rasta en Liberty Cup sur le slalom

 

rasta entre dans le labyrinthe en forme de S

rasta entre dans le labyrinthe en forme de S

Le S : permet de montrer que le cheval peut négocier un double virage serré en forme de S, en obéissant aux ordres de son gestionnaire, et sans renverser les barres délimitant le labyrinthe.

 

Monter dans un van : montre que le cheval peut embarquer dans le calme.

      Rasta embarque à distance !

 

Traverser une bâche : le cheval doit pouvoir franchir une surface inhabituelle dans le calme, en posant les pieds dessus, et à l’allure indiquée.

      Exercices sur la bâche avec Rasta et Sarah

 

L’ouverture de porte : montre que le cheval peut passer une porte en toute tranquillité, et sécurité pour son meneur.

 

Le rideau : le cheval doit avoir  suffisamment confiance en son gestionnaire pour passer sous le rideau et cela même s’il y a du vent !

 

Le coin ‘effrayant’ : A vous de créer un coin réputé ‘effrayant’ (ballon, panneaux de signalisation etc.) et de montrer que votre cheval peut y passer dans le calme.

 

Le passage étroit : le cheval doit y passer dans le calme.

    passage étroit avec 8 de chiffre à faire dessiner au poney :

 

Le saut : montre que le cheval reste sous le contrôle du gestionnaire avant et après l’obstacle.

 

La traversée d’un pont : le cheval doit passer en toute confiance sur un sol qui résonne.

 

D’autres obstacles sont uniquement à partir du niveau moyen :

 

Obstacle en forme d'étoile, que le cheval doit franchir sans toucher les barres.

Obstacle en forme d’étoile, que le cheval doit franchir sans toucher les barres.

L’étoile : le cheval doit  prendre en charge ses pieds pour éviter de toucher les poteaux au sol, alignés en croix comme un astérix.

 

Le A ou passerelle (passerelle à trois plans distincts) : montre que le cheval  est serein sur un plan incliné.

 

La balançoire : montre que le cheval est en confiance sur un sol mobile de type planche à bascule.

 

Le tunnel : le cheval doit avoir suffisamment confiance pour passer sous un tunnel sombre et étroit.

 

Un seul obstacle est utilisé sur tous les niveaux, sauf pour la liberty cup :

 

Le transport d’une charge légère : le cheval doit  rester calme lorsqu’il a une charge sur le dos et faire quelques pas avec.

 

 

Byhalia, 2 ans, découvre le ballon qu'elle doit toucher avec son nez

Byhalia, 2 ans, découvre le ballon qu’elle doit toucher avec son nez

Cette liste d’obstacles, n’est pas exhaustive ; il peut y avoir un ballon que le cheval doit toucher avec le nez ou bien qu’il doit pousser sur quelques mètres, etc.

Chaque obstacle peut être modifié ou abordé d’une façon différente… De sorte qu’un simple passage étroit entre deux barils, peut devenir un travail en 8 de chiffre avec un placement plus ou moins difficile selon le niveau.

 

Les concepteurs de parcours, ont toujours des idées innovantes et originales, pour notre plus grand plaisir, d’ailleurs !

 

Nous ne le répèterons jamais assez : afin de ne pas vous lasser, et de garder l’intérêt de votre cheval,  veillez à changer régulièrement vos parcours et vos exercices. Il ne faut pas que le cheval s’ennuie ou qu’il se déplace comme un robot.

 

Sarah met en ligne régulièrement les parcours en français sur le site Horse Agility France, ainsi qu’un descriptif détaillé de chaque obstacle, et des différentes manières de l’aborder.

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à la poser !!

2 Responses to Horse Agility : La conception d’un parcours (3/3)

  1. Valentine

    Génial cet article, ça donne plein de chouettes pistes. Merci pour ce super blog !
    Et waouw, bravo pour la montée en van… Je suis très impressionnée !!! Beaucoup de gens devraient s’en inspirer, ça fait plaisir à voir !

  2. cheval-facile

    Il y a toujours plein de choses à faire avec son cheval/poney dans la mesure où l’on a un peu d’imagination ! 😉

    Le travail au sol réalisé avec assiduité et régularité, permet de nombreuses possibilités… et de belles satisfactions, comme Rasta qui court pour rentrer dans le van !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *