browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jeux de poney…

jeux de poneys shetland
Posted by on 14 juillet 2015

Tout le monde le dis depuis des années : un poney c’est têtu et l’on ne peut rien en tirer…

Tout le monde oublie (depuis des années) que l’animal ressemble souvent à celui qui le guide ou le soigne…!!

Un poney est à mon sens, souvent plus malin qu’un cheval, et nous le montre au quotidien dans un tas d’actions, de mimiques, d’interventions, etc.

Je trouve qu’ils n’ont peut être pas la même perception des choses qui les entourent que les chevaux…  Pourtant j’en ai eu par centaines, autour de moi, des chevaux, comme des poneys et ce constat est récurent !

J’aime la facétie que je peux lire régulièrement dans les yeux de Poye ou d’Ernest, et que j’ai rarement retrouvé chez les équidés très grands. 🙂

Alors afin de participer au festival mensuel de la Cavalcade des Blogs, et avec autorisation de son organisatrice de juillet, je rends ma copie un peu en retard… Activités professionnelles obligent par ailleurs, et m’éloignant un peu de mon écran actuellement !! 😉

Le thème était « Jeux de vilains ou jeux de coquins« , lancé par Sophie du blog Dans les yeux de Nestor, et c’est donc tout naturellement que je vais vous raconter une ou deux anecdotes qui ont marquées ma vie d’enseignante !!

Au secours !! Ernest est mourant…

Avez-vous déjà vu un poney shetland, couché au sol, sur l’aire de pansage, sellé et bridé pour une leçon d’équitation avec les enfants, « agoniser » presque pendu au mur par son licol ?

Que dis-je ! Pendu au mur, la tête maintenue au dessus du sol par le licol… Les yeux mi-clos, les lèvres laissant apparaitre dents et gencives, les membres tendus, inerte au contact…

Bien entendu tout le monde à paniqué, venant me chercher car « Ernest à eu un malaise » !!!!!! Comme d’habitude (oui c’est un peu une habitude, il faut bien l’avouer !!) je trouve mon héros alezan, gisant sur le sol, tel un poney très très mal en point…

Au son de ma voix, l’oreille s’active, l’oeil s’ouvre, la bouche se referme et avant que je n’arrive à sa hauteur, Monsieur Ernest est debout, l’air tout à fait ragaillardi par cette petite sieste bénéfique…

Il sait en jouer et faire ainsi la comédie, et il a bien raison, puisque cela à longtemps fonctionné avec des moniteurs qui ne savaient pas reconnaître un poney réellement malade, d’un poney malin se jouant d’eux chaque matin !!

🙂

Ernest : le poney qui donne le sourire à tout le monde !!

Ernest : le poney qui donne le sourire à tout le monde !!

Que faire ? Peter boite !!

Alors que j’animais mes premières reprises en été, dans un centre de vacances, j’ai été confronté à un problème que j’ai retrouvé plus tard sur plusieurs poneys particulièrement intelligents… curieusement je n’ai jamais vraiment vu un cheval jouer à cela…

Les poneys sont-ils simplement plus persévérants dans leur actes et leur envie de s’amuser ??

Peter était un solide poney d’environ 1m45, qui avait du métier et un caractère pas toujours facile avec les cavaliers novices… Pas souvent facile d’ailleurs, même avec les autres pratiquants !

Ce jour là, j’encadrais un petit groupe de 5 élèves dans le manège pour de l’initiation, avec la cavalerie habituelle. Soudain, je vois Peter boiter lorsque son tour arrive de faire quelques foulées de trot sur la piste. Il n’a pas la tête d’un poney qui souffre, mais il boite… J’observe bien de quel membre, pour en informer rapidement mon formateur, responsable de la structure. Ce dernier vient alors me rejoindre, et contre toute attente ne fait pas descendre le cavalier pour regarder de plus près ce qui ne va pas chez Peter

Ce fut pour moi une grande leçon de vie et d’ironie, que de voir que Peter s’était joué de moi en toute bonne débutante que j’étais dans le monde de l’enseignement. Effectivement nous avons poursuivit la séance, et rapidement le poney s’est mis à boiter de l’autre antérieur, puis il alternait selon son envie, ou ses besoins, ou la gêne que cela lui occasionnait malgré tout d’agir ainsi !!

Au bout de quelques tours, voyant que je ne cédais pas à son petit jeu, il cessa totalement de boiter et se comporta le plus normalement du monde, comme si de rien n’avait été !!

Sacré Peter !! Quelle leçon pour moi ce jour là !!

—–

À vous maintenant ??

À quoi jouent vos poneys et chevaux ??

7 Responses to Jeux de poney…

  1. LE BRIS SOPHIE

    Merci. C’est génial.

  2. Rolax

    Et oui, les équidés ont le sens de l’humour et de la comédie ! ^^

    Par contre pour moi il n’y a pas de réelle différence biologique entre poney et cheval (d’ailleurs « poney » n’existe pas dans la plupart des langues). Il s’agit juste d’un raccourci en français pour désigner des petits chevaux de races rustiques. C’est ce qui explique leur caractère plus affirmé : ils ont été relativement épargnés par les sélections et croisements génétiques.
    Qu’en pensez-vous ?

    • Gaëlle Dobignard

      Bonjour,

      je suis tout à fait d’accord avec ce propos concernant les « poneys » ou petits chevaux.
      Les modifications génétiques ne sont jamais très bonnes, quoi qu’il en soit et ce que certains peuvent en penser, lorsque c’est l’humain qui en est l’instigateur… 😉

      Belle journée à vous tous ! 😀

  3. Laurence 78

    quand j’étais petite, je montais en Normandie près de la mer (500m de la plage). il y avait une camargue qui boitait systématiquement dès qu’on arrivait dans la carrière.
    bizarrement sa boiterie s’arrêtait dès qu’on sortait en direction de la plage.
    c’était magique ;d’un seul coup elle se mettait au trot sans problème !! !!! !!

    par contre j’ai le cas inverse à la maison: mon petit Pudding, dit le boiteux à cause de son genou tordu; lui n’a pas compris qu’il était « boiteux »:
    on l’a mis à l’attelage et Monsieur s’éclate; une fois lancé on ne l’arrête plus!!

    comme Monsieur est super gentil avec les enfants, j’ai eu « la bonne idée » de le prendre à l’attelage avec un mors simple.
    ce fut une « catastrophe »;il nous a embarqué et on a fait plutôt du cross attelé que de la balade !!
    le véto nous a dit qu’il ne pourrait jamais rien faire !
    le maréchal nous a dit que le poney aura des soucis dans 15-20 ans et qu’il nous suivra tant qu’il en a l’envie.
    je penche pour la version du maréchal (au vu de notre expérience depuis)

    pour finir: je dirais que les poneys et les ânes sont beaucoup plus malins et filous que les chevaux car ils savent jouer de leur bouille pour nous faire croire n’importe quoi.

    • Gaëlle Dobignard

      Les petits équidés rustiques… restent rustiques ! Et leur côté filou qui ne plait pas à de nombreuses personne fait pourtant tout leur charme et leur intérêt…
      Créer une relation avec un cheval qui ressemble à un robot, n’a rien d’attrayant du tout !!

      belle journée à toi Laurence, et à tous tes poilus 🙂

  4. CASTILLE

    Lorsque je lis ces témoignages sur les facéties des poneys, je ne peux m’empêcher de penser à mon poney coquin. Un jour que je travaillais au sol dans la carrière, je voulais le faire galoper en cercle. Impossible d’obtenir une seule foulée de galop. Une jument est arrivée dans la carrière avec sa cavalière à pied comme moi. Devant la jument il faisait le beau, mais toujours pas de galop. Puis la jument est sortie de la carrière à la fin de sa séance. Mon poney a subitement voulu la suivre. Je l’en ai empêché. Et soudain, il a fait 3 tours de galop et s’est arrêté face à moi comme pour me dire : « bon tu as eu ce que tu voulais maintenant je veux suivre la jument. » Et il m’a littérallement traînée vers la sortie. Je n’ai pas pu m’empêcher de rire de ses mimiques. Ce poney est vraiment très drôle et je m’amuse bien avec lui. Il a de telles expressions que je ris à chaque fois! Petit coquin!!!

  5. Claire

    J’ai moi aussi connu de nombreux poneys qui étaient de très bons acteurs et savaient manipuler leur monde. Mais j’ai aussi connu, il y a bien longtemps, une trotteuse nommée Maéva qui avait compris que lorsqu’elle toussait sa propriétaire descendait de selle et la ramenait à son box. Après de nombreux traitements, testes etc. rien à faire Maéva toussait dès qu’elle était montée. Jusqu’au jour où le moniteur a demandé à sa propriétaire de la monter malgré cela. Et là miracle, fini, plus une quinte de toux au bout d’une quinzaine de minutes. Mais quelques temps après cela, Maéva s’est mise à boiter dès qu’elle était montée. Après avoir à nouveau écarté tous les éventuels soucis de santé, il s’est avéré, qu’elle avait retenté l’expérience différemment. Après cela, elle n’a jamais ressayé, elle à du comprendre qu’on avait compris son petit jeu ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *