browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Relations et connexion, échecs et réussites

branches basses au galop en TREC
Posted by on 15 mars 2015

Relations et connexion…

Échecs et réussites

 

Depuis toujours j’entretiens avec divers animaux, des relations plus ou moins proches et particulières. Les chevaux ont longtemps été pour moi une échappatoire aux relations humaines compliquées et souvent conflictuelles.

Pour répondre au thème lancé par Sandrino, du blog réussir ses relations, je fais faire une petite synthèse d’un peu plus de 30 années passées autour et au milieu des équidés, avant de citer quelques chevaux ou poneys ayant marqué ma vie significativement en terme de relationnel inter espèces.

Cet article participe ainsi à l’édition n°78 du festival de La Croisée des Blogs.

🙂

Regarder… et apprendre

Les équidés, comme beaucoup d’autres animaux, sont faciles à comprendre, à partir du moment où l’on accepte de passer un peu de temps avec eux, au milieu d’eux où simplement à les observer de loin.

oeil de cheval reflet de la sagesse

La sagesse se lit dans l’oeil de Gwen Ha Du.

L’observation et l’analyse du comportement de chaque espèce, puis de chaque individu, permettent de mieux le connaître pour l’aborder sereinement et sans douter.

 

Les chevaux sont d’excellents enseignants (dans tellement de domaines) que nous ferions bien d’y prêter un peu plus d’attention pour ne pas sans cesse passer à côté de choses simples et évidentes. Ne serait-ce que vivre dans le moment présent, ici et maintenant… sans penser ni à hier ni à demain, mais seulement à maintenant… comme un cheval.

Très honnêtement qui d’entre vous y parvient au quotidien ?? À chaque séance avec votre compagnon, que ce soit monté, attelé ou à pied ?

 

Les équins nous rappellent tout de suite à l’ordre lorsque nos pensées s’égarent, car ils nous le montrent aussitôt de par leur comportement ; comportement que d’ailleurs nombre de cavaliers ne savent même pas interpréter correctement

L’exemple le plus flagrant est l’humain à cheval, qui répond au téléphone… et ne comprend pas que son partenaire équin décide soudainement quelques facéties ! Quoi du plus distrayant pour l’animal que de se jouer de l’inattention soudaine de son compagnon humain parlant à une petite boite, la tête ailleurs !!

 

Regarder pour analyser les comportements de nos amis équins est formateur et enrichissant, même si souvent notre amour propre et notre égo prennent une petite claque, parfois une grande… mais c’est la vie !

Ce n’est qu’à ce prix que l’on évolue, que l’on mûrit, et que l’on grandit.

 

La communication mentale

Que nous en ayons ou non conscience réellement, tous les animaux sont réceptifs à nos pensées, nos questionnements, nos doutes, etc. Tout comme les humains, certains ont des sens plus affinés que d’autres et seront plus habiles à partager avec nous, ou à nous faire tourner en bourrique selon la qualité de la relation, et les antécédent de chaque individu concerné.

 

cheval couché au soleil

Pourrais-je m’approcher de Gaspard sans le faire se lever ? En toute sérénité et confiance.

Les chevaux lisent nos pensées comme nous un livre ouvert… C’est troublant, mais c’est ainsi, et ils ne sont pas les seuls.

Les chevaux sont capables d’anticiper des comportements ou des actions simplement à notre approche lorsque la communication visuelle s’établit, parce qu’ils savent déjà ce que nous avons en tête !

Par exemple, qui n’a jamais pesté après son cheval ou poney ne voulant pas se laisser attraper dans le champ ? Et ce malgré l’absence de licol ou longe à la main. Simplement parce que vous craigniez de ne pouvoir l’approcher et l’attraper. Rien de plus.

Il en va de même lorsque nous avons peur, les animaux le sentent, et les chevaux en « profitent » souvent… Et ensuite on les traite de « cas difficiles » !!!

L’humain est injuste dans ses relations avec les animaux, car il se croit supérieur…

 

La connexion ou la communication mentale avec nos compagnons équins est tout à fait possible, que l’on soit à pied, à cheval ou même en attelage ; j’en ai fait les expériences par moi même, pour savoir de quoi je parle.

Il est parfaitement troublant de constater qu’un poney attelé (avec œillères, et de ce fait ne voyant pas la personne dans la voiture) peut totalement changer de comportement d’une minute à l’autre, par le simple fait d’échanger le meneur : changement de tension au bout des guides bien sûr, mais surtout communication mentale, parce que parfois le poney réagissait même avant tout ordre vocal !

Troublant mais passionnant de voir à quel point

nos pensées peuvent interférer sur nos relations avec les animaux.

 

Histoires de relations

J’affirmais en début d’article qu’il est bien souvent plus simple de comprendre les animaux que les humains.

Effectivement nos chevaux ne s’encombrent pas de pensées parasites et inutiles ; ils vivent l’instant présent, avec ou sans nous à leur côté, et dans leurs pensées du moment.

Ils ne mentent pas, ne trichent, ne font pas semblant pour faire plaisir, ne jouent pas un rôle, etc. Ils sont simplement vrais, réels, ici et maintenant.

Ce sont nous, Humains qui sommes toujours en retard par rapport à eux, à moins de vivre 100% le moment présent avec eux.

J’ai côtoyé ainsi, durant ma carrière professionnelle, de nombreux chevaux et poneys considérés « comme plus malins » que les autres, simplement car ils étaient plus attentifs à nos faiblesses pour en jouer !

  • Niko, ce demi-trait gris que j’ai tant aimé, et avec qui j’ai partagé des réussites et des joies intenses, pleines de complicité et de lucidité. Un excellent maître d’école, dans l’unique mesure où l’on accepte de se remettre en question !!
  • Gaspard, ce poney blond mal éduqué qui faisait comme bon lui semblait et m’a ramené au grand galop jusque dans son box, un jour où je n’étais pas vigilante, et préoccupée par d’autres considérations ! Je n’avais pas le droit à l’erreur, mais c’est aussi avec lui, qu’à peine quelques mois plus tard, nous remportions notre première épreuve nationale (de TREC).
  • Idanha la jument issue d’un croisement improbable, la rendant compliquée de par sa morphologie inhabituelle, vive, sensible et chaude comme la braise à la moindre sollicitation. Nous avons partagé ensemble de grands et longs moments de solitude, d’incompréhension mutuelle, jusqu’à ce que je comprenne qu’il ne servait à rien de forcer les choses et encore moins les êtres vivants. Nous avons alors commencé à nous amuser ensemble, à courir, et courir encore comme elle aimait tant !
cheval en bagarre avec son cavalier

Qui est le plus crispé et le plus tendu des 2 : Idanha ou moi ? Incompréhension permanente à cette époque révolue !

  • Gwen Ha Du, cheval de rando, devenu cheval de TREC de haut niveau, vainqueur du célèbre raid nocturne, le Centaure Bourguignon. Fiable comme une horloge suisse, tu mesurais les distances pour moi. Je crois que tu es celui qui m’a offert le plus de bonheur en épreuves sportives. Tu m’as ouvert ton cœur si rapidement, alors qu’on ne se connaissait pas, et fais confiance pour que nous avancions ensemble dans la même direction. Une année de bonheur partagée que j’aurai aimé reconduire.
  • Queryado, ponette isabelle dorée aux reflets magnifiques, mais presque trop petite pour moi, si grande (et forte à l’époque). Tu avais un cœur « gros comme ça » pour supporter toutes mes inventions, de la carrière de dressage, au parcours d’obstacle ou de cross, sans parler des longues randonnées en bord de mer et à travers les marais dont nous connaissions les passages, et où son pied si sûr n’a jamais fait défaut.
  • Twist bien sûr, ce poney vif et plein d’entrain que je n’ai jamais vraiment compris, et qui m’a très souvent promenée au gré de ses envies. Ce petit bout de cheval bai, qui du haut de ses 1m37, m’a emmené vers les plus belles sensations sur un parcours de championnat de France, alors qu’il affichait déjà 26 ans. Quelques minutes intenses et inoubliables, ou j’avais la certitude (et non l’impression) que c’est lui qui faisait tout !
  • Sans oublier Olivo, ce grand pur-sang, à la forme étrange, mais qui a choisi de partager ma vie, et mes aventures. Celui avec qui je communique mentalement, lorsque j’arrive à être suffisamment disponible et concentrée pour me connecter avec lui… Et là, la magie opère tout simplement
  • Et tous les autres qui m’ont marquée d’une façon ou d’une autre, mais la liste serait bien trop longue pour tous les citer ici !

 

Quant à vous,

quelles sont vos plus belles relations avec vos chevaux ?

 

 

 

6 Responses to Relations et connexion, échecs et réussites

  1. Céline

    Bravo pour vos articles toujours supers!!

    Je suis moi même en convalescence suite à une chute et une opération, et du coup reprendre avec les chevaux n’est plus si simple qu’avant… j’ai perdu la confiance en moi, la confiance en eux… et ils le sentent!

    Mes relations avec eux du coups sont plutôt difficiles et en échecs ces temps!
    J’espère pouvoir retrouver du plaisir auprès des chevaux, ça fait toujours du bien de lire des témoignages pour se dire « non cela n’est pas facile, mais pas impossible ».

    Au plaisir de vous lire.
    Céline

    • Gaëlle Dobignard

      Merci Céline de partager aussi ton témoignage.

      Un seul conseil : laisser le temps au temps. Il ne faut pas forcer les choses, le destin fera qu’un jour le déclic arrivera !
      😉
      Bon dimanche au soleil 🙂
      Gaëlle

  2. Gruyer

    Mes plus belles relations sont :

    Urane, jument de selle qui détestait tourner en rond dans 1 carriere et ne devenait « facile » qu’en concours lorsqu’il y avait des obstacles à franchir. Elle m’a offert mes plus beaux classements que je ne retrouverais jamais avec 1 autre partenaire tant sa « lecture » des parcours etaient fluides. En revanche, il fallait que je m’accroche solidement à 1 bout de sa criniere car son amour pour les obstacles la faisait embarquer.

    Jamaïque, grande jument noire d’un mètre 70 qui a réussi à me redonner goût de monter après le départ en retraite d’Urane.
    Polyvalente, encore plus docile et maniable qu’Urane mais tout aussi bonne sauteuse ( toutefois, elle n’embarquait pas tout le parcours pour aller sauter absolument donc de ce fait, elle était plus agréable.)
    Excellente jument de rando aussi, rapide et fiable ( qui ne pétait pas coups de cul sur coup de cul comme Urane)

    Abyssal, ce pur-sang americain au grand cœur qui m’a ôté mes préjugés sur les pur-sang. Un excellent maître d’école également

    Et enfin, les miens : Orleans et son fils Dalawan, pour qui je ne regrette pas d’être devenu proprietaire et avec qui, je découvre chaque jour une complicité bien plus « réelle et plus forte » qu’auparavant avec n’importe quel autre cheval de club

  3. Sandrino

    Bonjour Gaëlle,
    merci pour ton témoignage qui nous amène sur une thématique que nous n’abordons jamais : nos relations avec les animaux.
    Tous mes amis qui ont fait de l’équitation me parlent de ce lien fort qui existe entre le cavalier et sa monture.
    Le parallèle avec les relations de couples me vient à l’esprit : il faut se comprendre pour que cela fonctionne.
    Encore merci et à bientôt.
    Sandrino

  4. Felie

    Coucou gaelle ,
    Continue d’écrire des articles comme tu le fais , je « bois » tes paroles.
    Je pense avoir également une relation unique avec mon cheval. En ayant fait plusieurs stages, dès qu’une personne différente demandait une action à mon cheval, il me cherchait du regard comme si je devais valider cette demande avant qu’il s’exécute .
    Pour moi , mon cheval m’a aidé à guerrir et m’a fait apprendre beaucoup sur moi.
    Bisous

  5. Les poneys de Sophie 77 poney-club

    Splendides pensées du coeur couchées sur papier Gaëlle,
    article de grandes valeurs humaines partagé sur fb et Google qui mérite qu’on s’y attache !
    Bravo, j’aime ton attention et ta sensibilité.
    Sophie Brasseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *