browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Vous rencontrez des problèmes au montoir ?

Posted by on 18 octobre 2013

Qu’est-ce que le montoir ?

C’est l’action de se mettre en selle sur le dos d’un équidé.

Exercice en apparence simple, ce n’est pourtant pas toujours le cas, et pour diverses raisons :

– votre cheval avance ou recule

– votre cheval bouge

– votre cheval démarre au trot avant que vous ne soyez installé

– votre selle tourne au risque de blesser le garrot*

– vous manquez de souplesse ou d’habileté

– vous souffrez d’une gêne physique

– vous ne souhaitez pas ‘boudiner’ votre cheval dans sa sangle dès le départ.

– et bien d’autres encore…

 

Pourquoi le cheval/poney bouge-t-il au montoir ?

Un équidé qui s’agite lors de cet exercice très bref, est en général un animal qui soit, ne souhaite pas vous voir en selle sur son dos, soit, est pressé d’en finir !

S’il était heureux à l’idée de vous avoir sur le dos, il ne ferrait pas autant d’efforts pour vous rendre la tâche aussi compliquée !

 

Se mettre en selle, dans le respect du cheval, est encore trop peu enseigné de nos jours.

Se mettre en selle, dans le respect du cheval, est encore trop peu enseigné de nos jours.

Les raisons à cela, peuvent être diverses et nombreuses, mais les plus courantes sont, dans l’ordre de fréquence :

– le manque d’éducation et/ou mauvaise habitude installée

– le montoir en lui même, qui est douloureux

– le manque d’envie au travail (trop d’heures, trop monotone, etc…), il préfère jouer avec vous !

– pas en forme (gêne ou douleur quelque part)

 

Comment faire pour savoir pourquoi il bouge ?

  1. Votre cheval apprécie-t-il le passage du bouchon sur le dos ?

    Votre cheval apprécie-t-il le passage du bouchon sur le dos ?

    Vérifier par palpation ou à la brosse lors du pansage, que votre compagnon ne présente pas des signes de douleur ou de contractures musculaires, à l’emplacement de la selle. De plus un petit massage (avec les doigts ou l’étrille en caoutchouc), de cette zone aura pour triple effet de :

    •  lui prodiguer du bien-être, en particulier vers le garrot
    • de « chauffer » les muscles qui vont ensuite, être sollicités
    • déceler un éventuel problème à la source

    Attention : si votre cheval présente une gêne au pansage ou à la palpation, celle-ci ne sera pas améliorée par la mise en place de l’équipement, et encore moins, par le poids du cavalier en selle ! Ne vous attendez donc pas à faire des prouesses équestres ce jour là… La raison voudrait même, que l’on ne monte sur l’animal, et que l’on cherche à identifier la cause pour résoudre et soigner le problème, avant qu’il n’amplifie. N’oubliez pas également de vérifier le passage de sangle des deux cotés 😉

  2. Vérifier le harnachement : tapis, selle, sangle.  L’ensemble est-il bien adapté ? Bien positionné ? Propre ?
  3. Un corps étranger peut s’être glissé par mégarde sous le tapis : petit bout de branche, brin de paille, etc… L’effet produit est à peu près similaire à celui d’un caillou dans une chaussure, pour vous donner une idée !
  4. Bouger le cheval en main, avant de monter, permet de faire le point sur un éventuel problème.

    Bouger le cheval en main, avant de monter, permet de faire le point sur un éventuel problème.

    Bougez votre cheval en main, en faisant quelques exercices d’assouplissements préalables au travail monté. Cela vous permettra de faire un checkup de l’état physique de votre compagnon et de déceler également une éventuelle raideur avant de travailler en selle. Profitez-en pour ressangler la selle, puis mobilisez à nouveau votre cheval pour vérifier que le sanglage ne provoque pas de gêne. (Un article à ce sujet va être publié prochainement)

  5. Utiliser un promontoire pour vous mettre en selle (plot, cube de chantier, souche, barrière, talus, etc…) afin de ne pas peiner d’une part et de ne pas tirer inutilement sur les vertèbres de votre cheval. Se mettre en selle depuis le sol, ne présente AUCUN intérêt, donc, évitez de le faire, pour le plus grand bien être de votre compagnon.
    Il existe suffisamment de différents types d’aides possibles au montoir, pour que vous trouviez celui qui vous convient le mieux.
  6. Vous mettre en selle de façon correcte et légère, respectueuse de votre équidé

 

De quelle manière se mettre en selle correctement ?

  • positionner votre cheval bien d’aplomb sur ses 4 pieds
  • donner l’ordre vocal de ne pas bouger, si cela est dans vos habitudes
  • bouger la selle pour vérifier l’immobilité de votre monture
  • placer votre promontoire du côté choisi.

    Se mettre en selle en prenant appui de l'autre main sur le quartier de la selle

    Se mettre en selle en prenant appui de l’autre main sur le quartier de la selle

  • Mettre un pied à l’étrier
  • une main dans la crinière (en même temps que les  rênes) pour vous aider à vous maintenir.
  • l’autre main se saisi du quartier* de selle opposé, pour assurer un bon équilibre, et surtout que la selle ne tourne pas !
  • répéter l’ordre vocal si besoin est.
  • passer la jambe par dessus la croupe* sans la toucher
  • chercher votre second étrier, et chaussez le, avant de vous asseoir avec délicatesse dans la selle.
  • caresser et féliciter votre cheval pour son immobilité et sa patience.

Si vous venez de réaliser pour la première fois, un beau montoir, je ne saurais assez vous conseiller de mettre aussitôt pied à terre, pour marquer le coup et cette réussite dans l’esprit de votre cheval !

Toujours aussi frustrant que cela puisse paraitre, pour nous autres, humains, cette action vous garantie plus de réussite par la suite avec votre compagnon équin.

Si votre cheval/poney bouge encore au montoir, il s’agit certainement d’un problème d’éducation plus profond, qui peut se résoudre facilement, avec un peu de patience et de rigueur, mais cela ferra l’objet d’un autre article !

 

LEXIQUE 

Garrot : partie du corps du cheval, situé à la base de la crinière, juste devant le dos. Représente une bosse plus ou moins proéminente, qui permet de prendre la taille des équidés.

Croupe : partie du corps située sur le dessus de l’arrière main du cheval

Quartier : partie de la selle, descendant de  part et d’autre du siège, sur les flancs du cheval.

 wlEmoticon-winkingsmile.png

 À VOUS D’AGIR MAINTENANT :

Partagez vos expériences dans les commentaires !

merci

 

7 Responses to Vous rencontrez des problèmes au montoir ?

  1. Laurence

    On n’apprend pas aux enfants à monter avec un montoir ( peut-être aussi pour qu’ils sachent monter en toutes circonstances et notamment en extérieur). J’aime l’idée de prendre conscience que monter sollicite le dos de notre cheval, respecter son compagnon c’est aussi lui éviter des désagréments inutiles (tout comme placer la selle avec douceur sur le dos).

    • cheval-facile

      Si si.. il existe des centres où l’on apprend à tous les débutants (adultes et enfants) à se servir d’un support comme montoir… Et ils y prennent vite goût !! Pour le plus grands bonheur des chevaux et poneys concernés.

  2. Brigitte

    Dans le CE où je monte, on apprend aux enfants à se mettre en selle en sautant à côté d’eux, tels les Indiens. Et cela marche plutôt bien.

    • cheval-facile

      bonsoir Brigitte,

      Oui, c’est aussi une excellente école que d’apprendre à monter ainsi !
      Et les adultes, non ?? 🙂

  3. JOUVE

    j’ai toujours utilisé un montoir pour mon cheval, ayant lu il y a quelques années que cela évitait de le faire souffrir et de tirer toujours sur le m^me côté ( j’avoue être indécrottable et monter toujours du même côté !!!
    j’ai aujourd’hui un montoir spécifique ( gros cube où on peut mettre de l’eau pour assurer sa stabilité au sl mais depuis un accident ( rien à voir avec l’équitation) mes 2 genoux sont faiblards et mon cheval m’apparaît aussi haut qu’un éléphant : total : je suis plus hésitante ds mes gestes, mon cheval le ressent et me ft tourner autour du montoir à me rendre dingo…..
    Alors que mon ancienne technique fonctionnait; je voudrais me fabriquer un montoir un peu pus haut et encore plus stable pour remédier à cela qd pensez vous ???????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *