browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Colliques : Diagnostique et Attitude

colique
Posted by on 29 mai 2015

En tant que cavaliers et/ou propriétaire d’un cheval, il est de notre devoir de prendre soin de sa santé. Et nous ne sommes pas sans savoir que la principale cause de mortalité est…LA COLIQUE !

Si derrière ce mot, se cache l’angoisse de tous les propriétaires, il y a pourtant des symptômes bien définis.

Les connaitre va pouvoir nous aider à adopter la bonne attitude au bon moment, ce qui pourrait sauver notre cheval ! Les chevaux, comme les humains, expriment leur douleur de façon différente. Il est donc très important de bien connaître votre cheval et la façon qu’il a d’exprimer une gêne, une douleur : il gratte le sol, se couche, tape de l’antérieur, tourne en se regardant le ventre, marche, encense avec la tête, etc.

Le mieux est d’appeler votre vétérinaire dès les premiers symptômes. Certains peuvent aussi faire une piqûre d’antalgique non masquant et voir si cela fait effet et si il n’y a pas de récidive.

Voici donc dans l’ordre les points à contrôler en cas de suspicion pour évaluer la gravité de la colique :

  1. Contrôle des muqueuses (oculaires ou gingivales) : leur couleur normale est rose claire « comme le rose d’un malabar ». Une inflammation peut les faire virer au rouge brique voir au violet. Une insuffisance hépatique au jaune et une hémorragie au blanc.
  2. Temps de remplissage capillaire : il ne doit pas être supérieur à 4s. Il se prend sur la gencive sur une pression du pouce.
  3. Fréquence cardiaque : en dessous de 40 battements par minutes, la colique sera bénigne. Elle sera sérieuse entre 60 et 80. Il faut aussi surveiller l’évolution dans le temps car les chevaux ont tous une fréquence au repos différente.
  4. Fréquence respiratoire : aidez vous d’une paire de lunette mise devant les naseaux de votre cheval pour pouvoir compter (la buée). Au repos, la fréquence varie entre 15 et 18 cycle par minute. L’augmentation de la fréquence respiratoire est aussi un signe de souffrance.
  5. Transit intestinal : les 4 quadrants doivent avoir un bruit spécifique. L’absence de bruit peut indiquer un bouchon.
  6. Température de l’extrémité des membres : un cheval en souffrance aura des membres froids (manque de circulation sanguine)
  7. Test du pli de peau : ce test peut montrer une déshydratation si la peau ne reprend pas son aspect initial en moins de 2 secondes.
  8. Transpiration : est-ce que le cheval transpire en abondance ou pas, est-ce localisé ?
  9. Circonférence abdominale : Y a-t-il un gonflement ?
  10. Gêne du cheval : Le cheval manifeste-t-il une forte gêne ?

Au moindre doute, consultez votre vétérinaire sans attendre.

Et si vous voulez en savoir plus sur 10 choses à connaître pour veiller à la santé de votre cheval, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *