browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Poney en état de choc

chevaux et poneys au pré
Posted by on 6 décembre 2014

L’historique et les faits

Il y a quelques temps (environ 2 mois) je vous relatais les bienfaits des plantes médicinales sur mon vieux poney Twist, qui à l’époque venait s’alimenter à sa convenance très régulièrement.

Pour son âge déjà bien avancé (32 ans) mon papy était plutôt dans un bel état, et agréable à regarder. Cela me faisait même chaud au cœur de le voir ainsi avant l’hiver, avec quelques réserves et presque des rondeurs, car il n’a jamais été un poney gourmand, et donc encore moins grassouillet.

Puis sans raison apparente (à première vue), il a commencé à venir réclamer moins souvent ses repas, pour ne plus venir du tout au bout de quelques jours, malgré les appels d’ordinaire efficace.

Il mâchouillait de l’herbe avec les autres, sans vraiment en ingérer, puisqu’il n’a plus assez de molaires pour mastiquer les tiges et fait à la place de jolies boulettes non nourrissantes.

Pour espérer le voir avaler péniblement quelques granulés, il fallait aller le chercher au licol, le ramener et le contraindre à rentrer dans son sas, pour y rester regarder ses aliments favoris d’un air absent.

 

Poney choqué en grève de la faim

7 semaines plus tard, et 3 semaines après notre déménagement, Twist daigne enfin réclamer à nouveau et s’alimenter régulièrement. Je lui ai installé un sas plus grand que le précédent (ou nous étions auparavant), pour qu’il soit plus à l’aise vis à vis de l’intimidation que peuvent tenter les autres équidés à son égard.

Depuis trois jours il demande dès le lever du jour une première ration, et accepte volontiers un mash tiède dans l’après midi. Ce soir il aurait même préféré rester dans son sas et reprendre un repas ! Mais cela fait à mon sens trop d’un coup, et il faut doucement réhabituer le système digestif et intestinal, sous peine de voir des complications apparaître, ce dont nous nous passerons volontiers !

Je suis heureuse de le voir redevenir lui même suite à cette période étrange où il a tout simplement fait « une grève de la faim « .

Voici quelques images tournées aujourd’hui pour vous montrer l’état de maigreur de Twist, qui a du fondre d’environ 80 kg… ce qui n’est pas sans conséquences sur un poney de ce gabarit (poids de forme entre 300 et 350 kg).

Quelques explications et déductions

Twist, malgré son air coquin et farceur, et son caractère casse-cou, n’en n’est pas moins un poney sensible et attentif.

Il est mon compagnon équin depuis 22 ans et cela crée des liens indescriptibles , quoi que l’on puisse en penser.

Ce vendredi 10 octobre dernier, il a assisté en direct au massacre de nos poulets d’ornement par des chiens de chasse. Il a donc vu les animaux se faire tuer dans notre jardin, il nous a vu nous démener en vain contre les chiens trop nombreux, il m’a entendu hurler de détresse et de désespoir, appelant au secours en vain des chasseurs se contentant d’observer le carnage sans lever le petit doigt…

Il a vu et senti l’odeur du sang tout autour de son sas ; le sang de notre tribu de plumeux, le sang des membres de notre famille animale.

Outres les poulets traumatisés, notre chien a également refusé de s’alimenter durant une bonne quinzaine de jours, en totale situation d’échec, elle se laissait ‘mourir’, couchée sans bouger. Cela a fini par passer plus vite pour elle, que pour Twist.

Depuis ce jour nous sommes esclaves des soins que nous consacrons aux poulets sinistrés et survivants, au détriment bien souvent des autres animaux, et de nous même. Et depuis ce jour, nous les voyons s’en aller les uns après les autres, victimes de leurs blessures ou d’un état de santé affaibli suite au de choc traumatique vécu.

Inutile de dire que notre moral n’est pas au beau fixe, et qu’il aurait été plus simple de baisser les bras…

chevaux et poneys au pré

Twist et ses camarades dans leur nouvel environnement.

Et puis ce mardi, suite à la visite à domicile du docteur Pépin, la collaboratrice du docteur Colombo de St Vaury dans la Creuse (l’ostéopathe que j’étais allé consulter début novembre avec deux poulettes agressées lors du massacre), nous avons eu des explications simples et claires sur l’état de santé déplorable de nombre de nos gallinacées :

  • Pourquoi les traitements antibiotiques ne fonctionnaient pas
  • Pourquoi des animaux visiblement non traumatisés physiquement dévoilaient plusieurs semaines après des boiteries et déformations.
  • Pourquoi certains étaient plus traumatisés que d’autres.
  • Etc…

Et puis surtout Maudéléonore Pépin, a prescrit des traitements homéopathiques et aromathérapeutiques nous expliquant les effets qu’ils allaient avoir sur nos petits malades. À côté de cela elle aussi travaillé sur plusieurs sujets avec son élève assistante Énora, afin de chercher à les libérer d’un maximum de tensions physiques et psychiques liées à l’attaque des chiens.

Pour la première fois depuis ce fatidique jour d’octobre, j’ai l’impression (la certitude ?) que nos poulets vont enfin aller mieux, et de ce fait, nous aussi… Et curieusement, Twist à du ressentir quelque chose également, puisque c’est à partir de ce moment là qu’il a de nouveau réclamé ses repas.

C’est à ce moment là seulement, que j’ai fait le lien entre son état psychologique et le sinistre dont nous sommes tous victimes.

Aujourd’hui je n’espère plus qu’une chose : que nous puissions tous nous reconstruire de cette tragédie. Je considère le simple fait que Twist accepte de manger à nouveau comme un grand pas en avant qui m’incite à croire, que nous verrons bientôt la fin de ce tunnel que nous parcourons depuis suffisamment longtemps maintenant.

8 Responses to Poney en état de choc

  1. Cavali'Erre

    C’est que les animaux sont très sensibles. Et en 22 ans (c’est beau un tel lien!), vous avez sûrement appris à vous connaître, et peut-être est-ce sa façon à lui de réagir à ta colère et ta douleur en plus de cet événement difficile. J’ai cette impression en te lisant que vous êtes liés tous les deux, qu’il va mieux parce que tu avance aussi. Ou est-ce l’inverse? En tout cas, vous allez de l’avant, et ça c’est une belle chose !

  2. Amaya

    J’imagine à quel point ça doit être dur de voir que cet événement atteint tous les animaux à ce point. Mais une belle chose de voir que tu trouves des solutions pour leur bien-être et que tu constates un retour au calme. Je vous souhaites de continuer sur cette voie 😉 .

  3. maycrist

    je comprends ce que tu traverses.
    Je ne suis pas moi même en état moral au beau fixe, en effet, nous avons été victime d’un empoisonnement dans l’eau de boisson de nos chevaux, un d’entre eux est mort de façon foudroyante (malgré un hospitalisation, perfusion et j’en passe ) et un autre gravement atteint qui m’a montré l’endroit en question…nous avons pu le sauver mais depuis le 3 août il est en soin à la maison,
    Bon courage à toi

  4. SCHNELL

    Bonjour,
    je viens de finir de lire votre article et ce qui me vient immédiatement à l’esprit FLEURS DE BACH!! un super outil que ce soit pour les animaux et les humains. RESCUE à ce moment là aurait été un super outil sur 2 voir 3 jours et ensuite traiter l’état émotionnel de chacun en individualisant le mélange. Je viens de finir ma formation et mon but et de l’utiliser pour le bien-être animal par la suite, car nos animaux que ce soit poules, chiens, chats, chevaux… ont des émotions, pour Twist un petit mélange peu lui faire du bien même s’il reprend du poil de la bête l’émotion est toujours là!!

  5. Alexandrine

    Je suis sur le choc, je savais que tu avais subie des pertes avec tes poulets mais je n’aurais jamais pensé à une attaque de chiens, ça a du être vraiment affreux et traumatisant c’est sûr !
    Les chocs émotionnels ont de sévères impacts sur les animaux et ils peuvent en garder des séquelles toute leur vie si l’on ne fait rien.
    Effectivement le RESCUE en fleurs de Bach est super, dès qu’il y a quelque chose, hop quelques gouttes dans l’eau de l’abreuvoir.

    Le mois dernier j’ai été voir l’ostéopathe pour un de mes chats qui présente des difficultés à sauter sur le canapé depuis longtemps. Au milieu de la manipulation j’ai cru que j’allais m’évanouir comme si ça avait été moi que l’on manipulait. Il s’agissait d’un choc émotionnel vieux de 4 ans et il m’a prescrit du rescue justement, on en trouve en pharmacie sans problèmes 😉

    Voilà une épreuve de passée pour vous tous, pleins de bonnes choses pour la suite

  6. Soon a horse

    Mon dieu quelle histoire !! Je comprend bien que vous soyez tous en état de choc !! Pauvres poulets !! J’espère que la troupe va continuer à aller mieux dorénavant, et que plus jamais vous n’ayez à subir pareil choc !

  7. Tayci

    Les chevaux sont des récepteurs d’émotions, très observateurs, ils sont très sensibles au moindre changement (même s’ils s’adaptent très vite) et ressentent une tragédie, une tension au point de prendre sur eux tous le malheur du monde.

    Ces animaux sont tout de même extraordinaire, c’est le pouvoir de la proie ! 😉

    En tout cas, c’est une histoire tragique et heureusement que ton pépère a réussit à surmonter l’épreuve !! 🙂

    • cheval-facile

      Malheureusement, pour le moment il n’a pas surmonté l’épreuve tout comme nous… il survit comme il peut.
      Il s’alimente à nouveau avec moins de constance, car nous n’allons pas bien et avons à nouveau perdu plus de 15 de nos poulets chéris.
      Ce malheur par la bêtise humaine nous fait tous beaucoup de mal, et nous n’avons plus de temps pour faire autre chose, ni travailler… 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *