browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Chevaux = Bonheur ??

Posted by on 11 mars 2014

logo-croisee-des-blogs100Cet article est ma contribution au festival de La Croisées des Blogs, organisé ce mois-ci par Jean-Pascal Guillon, du blog Les livres du bien-être, et dont le thème proposé est : « le bonheur, qu’est-ce que c’est ? »

Les chevaux sont-ils un vecteur de bonheur ?

Tout le monde rêve du bonheur, et pourtant la plupart des gens ne savent même pas définir avec exactitude, ce que c’est…

Pour certains, bonheur rime avec argent, vacances, loisirs, repos, etc… alors qu’en fait c’est bien plus simple et plus accessible qu’il n’y parait !

Le dictionnaire wikipédia précise que c’est « un état durable de sérénité, de plénitude et de satisfaction pour le corps et l’esprit… »

Apprendre à prendre le temps 

cheval agité

Que veut-elle exprimer ?

La durée est effectivement ce qui sera le plus difficile à établir ; mais la sérénité ou la satisfaction sont des sensations que l’on peut retrouver et ressentir régulièrement si l’on s’en donne la peine ! Chaque jour, prenez le temps d’observer autour de vous, ce qui vous entoure dans votre vie, et définissez tous ces petits moments de bonheur qui sont présents au quotidien et que l’on oublie bien trop souvent…

Aujourd’hui il fait particulièrement beau, presque tiède pour la saison, et je me suis installée dehors, au soleil, pour rédiger ce texte. C’est un instant de bonheur après ces longs mois pluvieux que nous venons de traverser. Et pourtant mon rêve est de vivre sous les tropiques !

Qu’est-il préférable pour moi maintenant ? M’accrocher à un rêve qui ne deviendra peut être jamais la réalité, ou profiter à 100%, voire à 200% du moment présent, et du soleil qui caresse doucement mon visage et réchauffe mon âme ? J’ai opté pour la deuxième hypothèse car elle m’apporte tout de suite cette sensation de bien-être et de bonheur après lequel nous courrons tous. Pourquoi s’en priver, c’est gratuit et disponible ! Et tant de choses encore sont à notre portée…

Savoir observer autour de soi

Jeux de poneys au galop

Jeux de poneys pour s’en mettre plein les yeux quelques minutes !

Ce beau temps dont nous rêvions tous depuis des semaines, est enfin arrivé ! J’ai mis les chevaux et poneys dans les parcs enherbés. Eux aussi ont l’impression de revivre et profitent sans se poser la moindre question de ses instants que la nature nous offre. Prenons le temps d’observer la faune et la flore justement… La lumière entre à nouveau dans les maisons, et les oiseaux commencent à chanter, les petites fleurs bordent les chemins, et les bourgeons sont en phase d’éclore.

Je m’attarde quelques minutes à regarder les poneys qui dorment allongés de tout leur long en plein soleil, puis je flâne vers les prés ou certains chevaux se détendent en jouant ou en trottinant ensemble, pendant que les poulains, enfin libérés des écuries savourent la liberté retrouvée au grand galop pour fortifier leurs muscles, leurs tendons et leur ossature. C’est pour moi à nouveau un intense moment de bonheur que de simplement les regarder vivre, heureux de leur situation et sans souci du lendemain.

Cesser de penser à hier ou à demain

Jeune femme et cheval qui lui parle

Harmonie d’un échange

Les chevaux ne pensent pas à ce qu’il se passera demain, et encore moins après demain. Les chevaux vivent uniquement au présent. Mon cheval vient raser la clôture à toute vitesse pour me signifier qu’il a envie de jouer, et visiblement de partager cela avec moi ; je m’avance donc dans l’enclos pour faire quelques pas en sa compagnie, lui demander le galop, le rappeler, danser avec lui en quelque sorte. Et ce moment magique, je ne peux le partager avec lui, que si je suis moi aussi, pleinement dans le moment présent, dans l’ici et maintenant. Si mes pensées sont ailleurs, il ne restera pas avec moi, et s’en ira en quête d’un meilleur compagnon de jeu, plus disponible et accessible. Je laisse mes soucis et mes interrogations à l’entrée de son pré, et je profite avec lui du soleil, de la nature, et d’un partenaire hors du commun pour quelque secondes qui paraissent une éternité. C’est tout simplement un petit morceau de bonheur que je peux retrouver régulièrement.

Devenir collectionneur de bonheur

Une fois sereine et détendue je peux m’assoir dans le pré voisin pour les admirer tous autant qu’ils sont, avec leurs différences et leurs similitudes. Je suis tellement zen, que mon vieux poney vient me souffler dans le cou, comme pour me dire, qu’il est là lui aussi, et qu’il est content  de partager un moment en ma présence, côte à côte, sans rien attendre d’autre en retour. Encore un fragment de bonheur à ajouter à ma collection du jour !

poney marchant vers moi

Que vient me dire mon vieux Twist ??

Le soleil baisse, et les lumières sont plus douces, chaudes et agréables. Impossible de ne pas en profiter pour faire quelques images, quelques clichés qui viendront immanquablement illustrer ces réflexions ! La photographie oblige à se plonger dans le présent, pour saisir l’instant, la pose, la mimique ou l’attitude d’un animal, le détail qui changera tout et ferra que l’image est unique et vivante, même longtemps après.

Tous les chevaux ne se prêtent pas aisément à la photographie, car nous sommes souvent impatients, trop pressés, par habitude, par notre mode de vie, par la société de consommation actuelle, qui nous pousse sans cesse à vouloir aller plus vite, plus loin… mais pour aller où en définitive ? Ne suis-je pas bien, ici, assise dans l’herbe au soleil, à attendre patiemment que l’un des équidés présents me donne naturellement la pose qui ferra l’image idéale ? Et s’ils ne me la donnent pas, ils m’auront apporté des clichés plus classiques, mais surtout du bonheur partagé ensemble, et cela de nos jours, n’a pas de prix  !

Alors cessons de courir après ce que nous ne sommes pas certains de trouver, et profitons simplement de ce qui est à notre portée au quotidien : le bonheur est tout autour de nous, il suffit d’ouvrir les yeux et le cœur puis de collectionner ses multitudes d’instants positifs !

 

Les chevaux sont-ils source de bonheur ?

Je le crois, à condition de les respecter en temps qu’êtres vivants à part entière, de savoir prendre le temps, de vivre au présent, d’accepter de les observer et d’écouter ce qu’ils ont à nous dire… Les chevaux comme beaucoup d’animaux nous parlent, mais nous sommes rarement prêts à entendre ce qu’ils veulent nous révéler. Alors oui, laissons les chevaux nous guider vers le bonheur !

 

  • Merci à mes chevaux et poneys de m’avoir appris toutes les finesses de leur mode de vie et de pensée, et de m’avoir ouvert les portes du bonheur et de l’harmonie en leur compagnie.
  • Merci de m’obliger si souvent à interrompre le fil de mon existence, pour me remettre en question, ce qui me permet de grandir et d’avancer dans le bon sens.
  • Cette après midi riche en enseignements et réflexions, me donne un sentiment de plénitude et de satisfaction.

Est-ce cela le bonheur ?

Mon cheval, sans hésitation, me répond que oui

À vous de jouer dans les commentaires :

Quel bonheur vous procure votre cheval ??

10 Responses to Chevaux = Bonheur ??

  1. Jean-Pascal

    Merci Gaëlle pour cette très belle réponse à ma question « qu’est-ce que le bonheur ».
    Les animaux et le cheval en particulier nous apportent effectivement la réponse que je préfère : le bonheur est dans l’instant présent et il suffit de savoir le cueillir.
    Cette complicité que tu sembles si bien savoir établir avec la plus noble conquête de l’homme doit, j’en suis persuadé, te remplir à chaque fois de ce bonheur.
    Merci à toi pour ce superbe et émouvant article.
    Prends bien soin de toi, amicalement,
    Jean-Pascal

    • cheval-facile

      Merci à toi Jean-Pascal de nous avoir proposé un thème attrayant sur lequel ouvrir notre cœur, nos sentiments et nos sensations 😉

  2. Amaya

    C’est tellement ça, une accumulation de petites satisfactions, qui donnent ce sentiment de bonheur.

    Kalinka, il me suffit de la regarder pour que mon coeur enfle de bonheur, et quand c’est elle qui me regarde avec attention, c’est le summum du bonheur. Ce n’est pas grand chose, et pourtant ça suffit à me rendre heureuse. Un petit peu tous les jours, et je suis bien.

    • cheval-facile

      Comme vient de l’écrire si joliment Jean-Pascal : le bonheur est dans l’instant présent et il suffit de le cueillir 🙂
      Il n’est nul besoin de « grandes choses » pour être heureux et connaître le bonheur 😉
      Caresses à Kalinka.

  3. Neil Miled

    Coucou Gaëlle, Merci pour cette article croustillant. Les chevaux sont une source de bonheur, à condition de les prendre comme ils sont comme tu l’explique si bien
    Moi qui m’y connais rien du tout en cheval, j’étais en vélo avec des enfants et il y avait des chevaux dans un champ sur notre route. En nous voyant, ils ont tout de suite venu vers nous, et on leur a donné à manger. 30 minutes de bonheur pur, de joie, que les enfants n’oublieront pas de sitôt!
    J’aime cette complicité que tu entretiens avec les chevaux, cette relation à double sens qui permet vraiment d’apprécier le cheval en tant qu’être vivant.

    • cheval-facile

      Merci Neil pour ton commentaire.
      Apprécier les chevaux (comme n’importe quel autre être vivant) comme ils sont (des chevaux) et non comme nous voudrions qu’ils soient (des champions du monde de l’équitation) est la chose la plus simple et la plus accessible à tout le monde…
      Et pourtant, tant de personne passe à côté de cela tous les jours 😉
      Bien à toi

  4. Gruyer

    Pour moi la question ne se pose pas, tant la réponse est évidente.
    Grâce aux miens, j’ai retrouvé confiance en moi (même si c’est un point qu’il peut encore être amélioré !), j’ai retrouvé 1 activité et surtout mes chevaux ont réussi à reconsolidé 1 relation amoureuse défaillante.

    Quand je repenses dans quel état je me trouvais l’année dernière avant de te les acheter et aujourd’hui, je me dis que je reviens de loin.

    Cependant, je vais m’écarter 1 peu du sujet pour parler aux néophytes du cheval : C’est assez simple d’obtenir 1 cheval pas cher (y’a qu’à regarder sur le bon coin) mais il faut prendre toute la mesure de ce qu’est 1 cheval. Ce n’est pas 1 animal de compagnie tel qu’un chien ou 1 chat

    Je penses qu’avant de céder à 1 caprice (d’un enfant ou de soi-même), il faut bien consulter son compte en banque et être clair sur l’utilité d’avoir son propre cheval.

    Est-ce qu’on dispose de suffisamment d’espace ?
    Est-ce qu’on a suffisamment de temps pour s’en occuper correctement ?
    Est-on prêt à sacrifier ses vacances ? ( car à moins d’avoir un transport et de trouver 1 gite équestre, la question se pose ?)
    Est-on suffisamment qualifié pour subvenir à ses besoins ?
    etc…

    Depuis que j’ai mes chevaux, on m’a appris 1 proverbe : Si tu est milliardaire et que tu veux devenir millionnaire, achetes 1 cheval.

    Pour ma part, j’ai la chance d’avoir mes chevaux logés gratuitement sur mon lieu de travail (et heureusement car pour avoir comparer le prix des pensions, ça frôle l’indécence !!!).

    J’ai également la chance d’être bien entourée par des professionnels dont toi, JM ou 1 amie qui tient 1 elevage à Savigny en Sancerre.

    Mais, il est certain que si ça n’avait pas été le cas, je n’aurai pas pû exprimer le bonheur que mes chevaux me procure.

    C’est pourquoi, je déconseillerai l’achat d’un cheval à quelqu’un qui ni connait strictement rien.

    • cheval-facile

      Merci Émilie pour le partage de ton témoignage, quant à la prise de conscience qu’implique l’acquisition d’un équidé. 🙂
      Je pense que tes remarques et réflexions seront utiles à bien des lecteurs de Cheval-facile 😉

  5. laurence bahon

    Merci Gaëlle, pour ce bel article, qui nous rappelle de rester dans l’instant présent… toujours ! et de profiter de tous les petits bonheurs, qui font LE BONHEUR…
    Depuis 3 ans 1/2 que j’ai mon cheval, j’ai énormément travaillé sur moi, et nous avons progressé ensemble, pour surpasser le stress, les peurs… C’est une vraie éponge, qui me rappelle à l’ordre dès que je stresse ou que je ne suis tout simplement pas AVEC lui, dans l’instant présent. Une leçon de tous les jours !!!

  6. Patricia

    Bonsoir Gaelle,
    merci pour ce trés bel article sur le bonheur que procure la compagnie d’un cheval je suis vraiment d’accord , car personnellement en autre mon cheval m’a pemis de me remettre d’une séparation trés douloureuse il a été pour moi un véritable thérapeuthe car comme le dis une personne qui a laissé un commentaire , ce sont de véritables éponges et quand on va pas bien ils savent vraiment nous le rappeler si gentiment , car parfois on aurait tendance à les accuser injustement ,
    En ce qui concerne l’acquisition d’un cheval je rejoins totalement le commentaire laissé par Gruyer , le cheval n’est pas un jouet ou un animal quel’on peut confier à n’importe qui en cas d’absence et effectivement c’est un budget alors REFLECHIR AVANT L ACHAT et comme tout animal quand on décide de devenir propiétaire d’un équidé , il ne suffit pas d’aller le voir juste pour le monter il faut aussi s’en occuper pourquoi juste pour faire un pansage ou une ballade en main , personnellement je fais régulièrement des sorties avec mon cheval simplement en main et franchement je me régale autant que de le monter
    bonne soirée à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *