browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tourner à la longe : Pour ou contre ?

tourner à la longe : vers où et pourquoi faire ?
Posted by on 5 avril 2015

Tourner à la longe… pour aller où ? Et pour faire quoi ?

Allons plutôt ensemble dans la même direction !

🙂

Ce mois-ci la Cavalcade des Blogs que j’ai initiée sur Cheval-facile fin 2013, nous entraîne vers une nouvelle réflexion proposée par la Cavalière Anonyme, abordant comme sujet : cheval sans selle, que feriez-vous ?

Le thème était trop tentant pour ne pas parler du « travail à la longe » comme on le voit encore si souvent pratiqué dans le milieu équestre…

 

Personnellement je suis contre, pour diverses raisons exposées ci-après. Comme tout le monde, j’ai cru bien faire en longeant (débilement il faut bien se l’avouer) de pauvres chevaux enrênés, parce qu’on m’avait dit que c’était bien ainsi.

 

Comme tout le monde, j’ai fait cette erreur et comme beaucoup elle me sert d’expérience et d’apprentissage pour ne pas la renouveler.

 

Le travail à la longe n’a que vaguement d’intérêt sous réserve :

  • Que le diamètre du cercle soit au minimum de 12 m (à mon sens)
  • Que le cheval soit en équilibre et incurvé, sinon c’est encore plus improductif. Qu’est-ce que l’incurvation ? ( voir à ce sujet cet article écrit par Alexandrine)
  • Que le cheval soit préalablement détendu (physiquement et psychologiquement) en main, en ligne droite, et sur des courbes larges, avant d’attaquer des petits cercles sollicitant très forts les articulations et en particulier les jarrets.
  • De vérifier que votre monture est légère à vos demandes et sait partir autour de vous à une allure donnée, puis revenir dans votre direction à la demande.

 

portrait de jeune cheval attendant les consignes

Partis pour tourner en rond ou pour jouer ensemble ??

Si la longe n’excède pas les 4-5 m, il est intolérable de voir les chevaux faire plus de deux ou trois tours d’affilée, sans devenir ‘débiles’ ou se faire mal, voire même les deux.

N’oublions pas que le cheval souffre en silence (relire pour mémoire cet excellent ouvrage ou du moins un résumé du livre sur ce blog : le silence des chevaux)

Pour ou contre ?

Je ne m’étendrai pas plus sur ce sujet puisque le travail à la longe d’un équidé n’apparait pas comme convenable et respectueux de l’animal, à mes yeux. Ceci n’est que mon propre avis, et je l’assume !

Comme dit plus haut, j’ai fait l’erreur durant trop d’années ou j’ai (involontairement, faute de connaissances suffisantes et de bon sens) malmené chevaux et poney sur ce type d’exercice.

Au lieu d’écrire pour défendre mon point de vue, je vous invite à l’action dans le paragraphe suivant !

🙂

Faites le test pour voir !!

Pour vous prouver le peu d’intérêt que j’accorde au fait de tourner en rond au bout d’une longe, je vous invite à réaliser un petit test très facile à mettre en œuvre :

Mesurer simplement le temps de travail que vous exigez de votre compagnon équin au bout de cette longe de quelques mètres.

Puis appliquez ce principe à vous même, en adaptant le contexte pour que les rapports volume corporel / taille du cercle soient respectés.

Si votre cheval tourne sur un diamètre de 12m, vous pouvez alors réduire votre cercle à 2m maxi selon votre corpulence.

Marchez ainsi en rond, puis courrez, et courrez encore plus vite (pour représenter le galop demandé aux équidés), et ceci le temps imparti au travail habituel de votre cheval sur ce genre d’exercice abrutissant.

==> Faites exactement la même chose !

N’oubliez pas de changer de sens… sauf si vous ne longez jamais votre cheval aux deux mains, mais toujours à main gauche (= en tournant toujours à gauche) ; dans ce cas tournez uniquement à gauche vous aussi !

 

Dites moi ensuite dans les commentaires, si après avoir ainsi tourné en rond, vous vous sentez mieux ou moins bien qu’avant, après cet effort particulier.

=> Vous deviendrez alors seul juge de ce que vous imposez à vos chevaux ou poneys.

wlEmoticon-flirtmale.png

10 Responses to Tourner à la longe : Pour ou contre ?

  1. Amaya

    Aaaah, là je te suis complètement !! Je n’ai jamais compris l’intérêt de faire tourner un cheval en rond pendant un quart d’heure voire demi heure. Je me suis toujours dit que ça devait être terriblement fatiguant et usant. Encore plus avec un enrênement…

  2. Alizé

    Je fait tourner ma jument dans un rond de longe en liberté, est-ce le même principe ou le fait d’être libre lui permet de faciliter son cercle ?

    • Gaelle de Cheval-facile

      Et bien il suffit de faire le test pour le savoir 😉
      Si tu as un doute, tu peux demander aussi à quelqu’un de te tenir pour voir la différence …
      Bonne réflexion et bon we à tous… avec le soleil 🙂

  3. Alizé

    Désolée je ne comprends pas ta réponse.. Quelle différence je ferais entre la laisser en liberté et me faire attacher ?
    On parle qu’en longe tu bloque le cheval et moi je te dis que je l’a laisse en liberté donc elle fait son propre cercle et n’a pas l’obligation te tenir le rond via la longe..

  4. Émilie Gruyer

    Alors curieusement, moi c’est pas le travail à la longe qui m’indispose (pour rester polie !) mais…les longeurs !!!!

    quand je vois des gamines ( ou même certains adultes) longer leur compagnons, j’ai juste envie de leur conseiller de prendre des cours.

    Je vois leur montures les emmener où bon ils veulent dans un (cercle ???) qui s’élargit de plus en plus (allant jusqu’à frôler le pare-bottes ou n’importe quelle clôture !!!).

    Lorsque j’ai appris à longer, on m’a au contraire appris à faire un cercle dans le sable autour de mes pieds avec pour mission de ne surtout pas en sortir.

    Alors c’est sûr que longer en tournant sur soi-même, à force, cela tourne le tournis, je ne dis ^pas le contraire mais au moins, c’est certainement plus efficace que de se laisser emmener !

    Quant aux ernrênements…. No Comment !!!! J’ai jamais compris à quoi ça servait tout comme les cavaliers de dressage qui montent en bride et éperons.

    C’est pour cette raison d’ailleurs, que j’ai toujours préféré le saut au dressage. Discipline qui ne m’a jamais interressée

  5. Françoise

    je suis effectivement d’accord sur le travail en loge, pour mon appaloo c’est flagrant cela lui donne le tournis, on voit ses yeux qui cherchent des repaires comme pour les valseurs

    question subsidiaire qu’en est-il du travail aux longues rennes ? préparatoire à l’attelage

  6. Mello

    Un travail en longe correcte peut être sympa à condition de bouger dans la carriere (ne pas rester sur le même rond, au même endrois, ou le même cercle), de demander divers exercices, à diverse allures, divers ordre et dans un laps de temps cours (20 min max). En réeducation le travail en long est utile après tourner pour faire tourner, encapuchonné ou sans exercices precis c’est non !

  7. Laurence 78

    je suis très étonnée!
    le travail en longe est à la base du travail de communication entre l’homme et le cheval.
    et oui;à la longe on parle à son cheval avec des intonations qui lui permettent de comprendre ce que l’on ressent et ce que l’on veut de lui.

    c’est sûr que le travail à la longe où le cheval galope pendant 15 minutes à chaque main est stupide car il n’apporte aucune communication entre l’homme et le cheval.

    je travaille ma nouvelle ponette à la longe en faisant des demandes différentes tous les quarts de cercle;
    cela demande de l’attention de la part du cheval et de la personne.
    personnellement, je ne longe jamais plus de 15 minutes car je demande à ma ponette d’être attentive à l’instant présent.
    si la sollicitation est trop longue, l’effet positif de l’exercice est annulé .

    la longe me permet aussi de faire des exercices en main comme demander de s’arrêter puis reculer, faire une cession de la nuque avec la longe passée au derrière les oreilles du cheval, de la désensibiliser en la caressant avec un bout, bref la longe est un outil utile à qui sait l’utiliser.
    dans les clubs, les gens ne savent pas longer;ils ne font que faire tourner le cheval sans rien demander d’autre.
    demandez à ceux qui font du spectacle équestre quelle est l’utilité des exercices à la longe quand on a plusieurs chevaux en piste.
    petit truc: quand vous longez, pensez à appeler votre cheval par son nom avant chaque demande et demandez une action différente toutes les 30 secondes max, vous verrez que votre cheval vous écoute de plus en plus et répond de mieux en mieux.
    avec l’habitude, le cheval commence même à anticiper vos demandes car il sent à la tension de la longe ce que vous allez lui demander.
    pour ceux que cela intéresse, le haras national des bréviaires (78) propose des formations à la longe et aux longues rênes (avec cheval perso de préférence) pour les « débutants »et les professionnels.
    ps: une longe de 4-5 m n’est utile à rien;soit on travaille à pied à côté du cheval; soit sur un cercle de 18mètres de diamètre.
    la longe,c’est tout un art comme le tact équestre!!

  8. Laurence 78

    mercredi j’ai sauté à pied … oui à pied une ligne de 5 mini obstacles à côté de mon shetland (avec mon fils dessus) plusieurs fois de suite avec des pauses broutage quand même;
    et bien c’est aussi « casse- pied » que de tourner en rond !!!!!

  9. Melanie

    Je viens mettre mon petit grain de sel apres une discussion à se sujet hier avec l’osteo

    Un cheval dans la nature ne va pas se mettre à tourner en rond comme à la longe. Pour lui se n’est pas naturel.
    Ainsi à la longe il use ces os, articulations d’une façon dont il n’est pas censée les user. Nous abîmerions donc bêtement nos chevaux. Selon elle meilleur travail à pieds que la longe serait les longues rênes.

    Certes moi meme j’ai longer mon cheval je ne vous le cache pas et en plus je pensais lui faire du bien. L’aidé avc les enrenements

    Cette discussion m’a fait réfléchir un peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *