browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Comment travailler sans carrière ?

nez de cheval
Posted by on 26 avril 2015

 

Il y a des cavaliers qui se plaignent de ne pouvoir monter ou travailler leur cheval, car le manège n’est pas libre, alors que d’autres n’ont même pas l’accès à une carrière ou un espace sécurisé pour évoluer avec leur monture…

 

Comment faire lorsque l’on ne dispose pas d’installations,

pour s’amuser et travailler tout de même son équidé ?

 

Clore une partie de terrain dédiée à cela

Travail en main avec un poney, sur une pelouse dédié à cet usage.

Travail en main, sur une pelouse dédié à cet usage.

Le plus simple est de définir une zone sur la prairie, et de la clôturer de manière à la transformer en espace de travail. Gardez toujours à l’esprit, qu’une barrière doit être faite de manière à sécuriser l’ensemble, tant pour vous que pour votre cheval ou poney. Il faut donc proscrire les piquets en métal ou en plastiques mobiles (représentant de réels dangers), et privilégier de bon gros poteaux en bois, et quelques planches (fixées du côté de la zone d’évolution).

 

Utiliser ponctuellement une grande cour

Si le sol est bien stabilisé, non glissant et suffisamment grand, certains espaces peuvent permettre au moins du travail à pied sous une multitude de formes avant de s’en lasser ! Si l’endroit est clos, il est même envisageable d’y faire un peu de liberté pour tester les progrès réalisés au sol.

 

Travail en selle avec un cheval sur les bases de la légèreté dans la cour de la ferme

Travail en selle sur les bases de la légèreté dans la cour de la ferme

Louer une carrière à proximité

De nombreuses structures équestres ou particuliers acceptent de louer leurs infrastructures, sous certaines conditions d’utilisation et d’assurance. Faites le tour de ce qu’il a y autour de chez vous (ou de chez votre cheval) et renseignez vous ! Cela permet d’avoir à moindre frais, et ponctuellement un espace de travail de qualité pour évoluer sereinement.

 

Utiliser les extérieurs

La plupart des cavaliers ou meneurs manquent cruellement d’imagination pour utiliser tout ce qui se trouve en extérieur lors d’une sortie et qui peut être utilisé pour un travail bien précis sur le plat : clairière en sous bois, terrain en friche, parking en herbe communal, etc.Toujours sous réserve (évidement) d’en avoir préalablement demandé l’autorisation au propriétaire et éviter de faucheuses déconvenues !

Travail attelé avec un poneysur un terrain en jachère fauché.

Travail attelé sur un terrain en jachère fauché.

Les arbres plantés sur les bas côtés font d’excellents slaloms pour la mise en équilibre et l’incurvation. Ils peuvent aussi servir de repères, tout comme les poteaux électriques en vue d’un travail de précision : transitions, arrêts, justesse des demandes et des obtentions de réponses.

Utiliser les dénivelés en tout genre à bon escient pour familiariser votre équidé, pour améliorer sa musculature, pour fortifier ses tendons, pour lui donner plus de souffle et d’endurance. Exercez vous à pied sur tout type de talus et fossés afin d’augmenter franchise et confiance, sans oublier le respect, qui est la base de tout travail.

Profitez intelligemment d’un passage à gué, d’un pont solide ou d’une passerelle (testés en amont pour éviter toute surprise désagréable et incident regrettable si fréquents) pour en faire un exercice varié et ludique, à pied, à cheval, à distance, etc. !

Pour conclure :

Bref, laissez libre court à votre imagination, et plein de solutions vont soudainement apparaître comme évidentes d’un seul coup !

Pour ceux et celles habitant en bordure de littoral, les plages à marée basse sont d’excellents terrains d’entraînement pour toutes les disciplines !! 😉

 

Pour avoir (contrairement à ce que l’on peut croire ou imaginer) longtemps évolué avec mes chevaux et poneys uniquement en extérieur faute de mieux comme installation pour travailler, je sais un peu de quoi il retourne ! Mais cela ne m’a jamais empêché de préparer mes compagnons et moi même pour de belles épreuves sportives , tant montées, qu’attelées ou encore à pieds !

Et vous comment faites vous sans installations spécifiques ?

Partagez ici vos astuces et bon plans

avec les autres lecteurs de Cheval-facile !

wlEmoticon-winkingsmile.png

 

3 Responses to Comment travailler sans carrière ?

  1. Mello

    Bonne idée =) car un espace de travail peut être difficile à trouver pour certain proprio, j’adore !
    Personnellement je suis en train de construire une carrière en herbes 50×25 et c’est du boulot =)

  2. LE BRIS SOPHIE

    Bonjour,

    J’ai un petit cheval qui ne supporte pas la carrière. J’ai donc toujours travaillé dans les pâturages avec ses congénères ou seul, sur les chemins, et même en promenade. Je viens d’aller le chercher dans un champs près de la maison et hop on rentre tranquille à cru. Je lui demande un arrêt, je lui demande un cercle à droite puis à gauche, un petit trot, un passage entre deux arbres. Et voilà le tour est joué, il a travaillé tout en rentrant. Il s’amuse, et moi aussi.
    Il y a deux jours, nous avons travaillé le galop dans le pâturage ou les autres loulous mangeaient. Tout se passe très bien. Depuis qu’il est petit, je travaille avec lui de cette façon, dans tous les endroits possibles, et je me sers de la nature pour évoluer avec mon petit père. Je ne suis pas une spécialiste mais je pense que grâce à cette façon de travailler, il devient un beau cheval agréable, calme et confiant.

  3. Claire

    Je me suis fait une carrière en herbe dans la pâture de mes poneys en piquets et clôture électriques, avec une ouverture mobile pour qu’elle reste ouverte quand je ne m’en sers pas, comme ça les poneys peuvent y brouter et l’entretenir. Je ne peux hélas enfoncer des piquets de bois car le terrain est rocailleux sous l’herbe et ça ne tient pas. Bref, j’ai fait comme j’ai pu. Comme matériel j’ai réquisitionné des bidons de pétrole pour chauffage chez des amies qui ont des poêles à pétrole. C’est génial, ça sert de plots pour les slaloms, de chandeliers pour les obstacles, vu qu’ils sont encastrables on peut faire des tonnes de combinaisons, même monter un murs si l’on veut, il suffit juste de mettre un peu d’eau ou de sable dedans pour éviter que le vent les déplacent.Pour les changer de place il suffit de les prendre par la poignet, bref, un recyclage idéal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *